Moins de RTT pour plus de travail aux chantiers navals STX de Saint-Nazaire

le
0

Un accord de compétitivité prévoit notamment le blocage de la moitié des jours RTT pendant trois ans. Pour la direction, l'enjeu est de taille, car selon elle, de cet accord dépend la signature d'une commande de paquebots pour l'italien MSC.

La CFDT et la CFE-CGC des chantiers navals STX France de Saint-Nazaire doivent signer dans la journée avec la direction un accord de compétitivité afin de débloquer d'importantes commandes suspendues à ces négociations. Le Figaro avait révélé en décembre dernier que STX, ex-Chantiers de l'Atlantique, risquait de perdre un contrat de 2 milliards, en raison d'un bras de fer entre la direction et les syndicats. La CFDT et la CFE-CGC motivent aujourd'hui «ce choix douloureux mais responsable pour notre avenir» par le «constat de l'état actuel de l'entreprise, de l'absence de résultats significatifs depuis plusieurs années», selon un communiqué commun. Ces organisation avancent en particulier le «risque de voir le projet...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant