Moins de pression sur les banques françaises

le
0
L'Autorité bancaire européenne évalue désormais à 115 milliards d'euros les besoins de fonds propres additionnels des banques européennes.

En chiffrant à 106 milliards d'euros les besoins de fonds propres des banques européennes, en octobre dernier, l'Autorité bancaire européenne (EBA) avait promis d'affiner cette estimation provisoire. Jeudi soir, le régulateur européen a revu sa facture à la hausse, en utilisant des données à fin septembre et non plus à fin juin. Ce sont désormais 114,7 milliards d'euros qui sont jugés nécessaires pour renforcer l'assise financière de 70 établissements grecs, espagnols ou encore français. Objectif, les obliger à atteindre un ratio de fonds propres de 9% en juin 2012, afin de rassurer sur la solidité du système bancaire européen pris dans la tourmente de la crise de la dette souveraine en zone euro.

La colère des Allemands

L'alourdissement de près de 9 milliards annoncé par l'EBA affecte pour l'essentiel les banques allemandes. Alors que l'effort nécessaire pour remettre à niveau les établissements outre-Rhin avait été évalué dans un premier temps à

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant