Moins de navires attaqués par les pirates

le
0
(Commodesk) Les efforts consacrés pour réduire la piraterie porteraient leurs fruits, selon un document de l'Organisation maritime internationale (IMO) paru vendredi, qui estime que les statistiques de ces douze derniers mois incitent à l'optimisme. L'IMO, rattachée aux Nations Unies, recense ainsi au large des côtes somaliennes ? une zone qui englobe 56% des attaques dans le monde selon le Bureau maritime international ?13 navires et 265 marins retenus en otage par des pirates début décembre contre respectivement 33 et 733 en février. Le nombre d'attaques recensées est passé de 45 en janvier à 14 en novembre, et la part d'attaques réussies, de 20% à 7% sur la même période. Selon l'IMO, ces chiffres sont encourageants dans un contexte de lutte accrue contre ce problème (amélioration de l'information sur les zones à risque, renforcement de la sécurité?). Plusieurs pays, dont le Kenya, les Seychelles et, la semaine dernière, l'île Maurice, ont par ailleurs récemment légiféré contre la piraterie. L'IMO évaluait le coût économique de la piraterie entre 7 et 12 milliards de dollars en 2010. Le phénomène s'est amplifié ces dernières années sur les côtes somaliennes, la plupart des pirates actuels étant d'anciens pêcheurs, touchés par la chute des ressources halieutiques liée notamment à une surpêche étrangère.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant