Moins de fusions dans les médias et la pub

le
0
En 2013, elles ont représenté un volume de 460 millions d'euros.

Pour la première fois, les secteurs des médias (télévision, presse, radio, Web...) et de la communication (publicité, marketing, digital...) en France vont disposer d'une mesure annuelle du volume des fusions-acquisitions dont ils font l'objet. Réalisé par le cabinet de conseil APM, le baromètre 2013, arrêté à fin novembre, a décompté 57 opérations sur l'année pour un volume de 460 millions d'euros.

Trente-six opérations ont concerné des agences de communication et 21 des cibles dans les médias. «Les cibles expertes en digital et mobile, qui sont les plus recherchées pour accélérer la digitalisation des agences traditionnelles, représentent 44 % des deals en nombre mais seulement 24 % en volume. La presse représente 46 % des deals en nombre et 60 % en volume», détaille Stéphane Amis, responsable du pôle corporate finance chez APM.

Autre métier dynamique, les régies, qui se dot...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant