Moins de déchets ménagers dans l'agglomération parisienne

le
0
Les 5,5 millions d'habitants des 84 communes gérées par l'agence métropolitaine des déchets ménagers, n'ont produit l'an dernier que 2,3 millions de tonnes de déchets, soit 0,5 % de moins qu'en 2009.

Bonne nouvelle. Le recul des déchets ménagers se poursuit à Paris et en banlieue. En 2010, les 5,5 millions d'habitants des 84 communes gérées par le Syctom, l'agence métropolitaine des déchets ménagers, n'ont produit que 2,3 millions de tonnes de déchets, soit 0,5 % de moins qu'en 2009. Le recul est nettement moins marqué qu'un an plutôt (- 3 %), ce qui marque probablement la fin de la crise et la remontée de la consommation. Mais la diminution continue des déchets ménagers depuis 2001(-7,7% en 9 ans) est «un signe d'ancrage de pratiques citoyennes plus durables», se félicite François Dagnaud, président du Syctom et adjoint au maire de Paris.

Pour preuve, la part des collectes sélectives (verre, carton, etc.) progresse de 2,1 %, ce qui représente 3400 tonnes supplémentaires en 2010. Le budget du syndicat, un peu plus de 500 millions d'euros l'an dernier, a profité du boom des matières recyclées, qui représentent près de 20 % des recettes.

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant