Moins de coton cet été en Inde et au Pakistan

le
0

(Commodesk) Les surfaces plantées en coton en Inde cèdent la place à des cultures plus lucratives, comme le soja.

Les planteurs de coton indiens ont été décontenancés par les politiques fluctuantes à l'exportation, qui varient d'un ministère à l'autre, et évoluent de semaine en semaine. D'après les transformateurs et les négociants, la production de coton en Inde reculerait de 10 à 20 % pour la saison 2012-2013. L'USDA prévoyait pour sa part fin mars une baisse de 340.000 tonnes, sur un total attendu de 5,5 millions de tonnes.

Le soja pourrait remplacer le coton sur 5 à 7% des surfaces, d'après l'association des transformateurs de soja.

Les surfaces plantées en coton avaient atteint un niveau record en Inde en 2011-2012, avec 12,2 millions d'hectares mis en culture, une augmentation de 40% en sept ans, qui parait excessive aux yeux des exportateurs. L'USDA prévoit 10,9 millions d'hectares plantés en 2012-2013.

Globalement, la culture du coton est devenue trop coûteuse, et sa rentabilité n'est pas assurée.
La tendance est comparable au Pakistan, où les paysans délaissent le coton du fait de cours en recul, qui ruinent les planteurs, précise l'association nationale des agriculteurs. La balle coûterait 30% de plus à produire que ce qu'elle rapporte.

Cette désaffection se conjugue au Pakistan avec la secheresse, qui  fait craindre un recul de la production cotonnière de 15%. L'USDA prévoyait début mars 2,39 millions de tonnes.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant