Moins de blé allemand cet été, plus de seigle

le
0

(Commodesk) Le ministère de l'Agriculture allemand a publié ses estimations de surfaces plantées en céréales cet hiver, et au printemps après les dégâts dus au gel.

Les 2.870.000 hectares plantés en blé d'hiver, en recul de 9,5%, ont souffert des frimas, ce qui affectera la récolte à venir. Les surfaces plantées en blé de printemps ont par conséquent presque doublé, mais restent modestes, 193.000 hectares.

Après les dégâts subis en février, les agriculteurs ont privilégié les céréales de printemps (millet...) et le maïs-grain, en progression de 8,4%, sur 529.000 hectares. Le maïs destiné à l'ensilage, transformé en éthanol et en aliment du bétail, reste néanmoins majoritaire, sur 2.150.000 hectares.

L'orge destinée au bétail a aussi subi des pertes, comme le laissaient prévoir les prévisions des coopératives agricoles. Il devrait donner 8% de moins que l'an dernier, sur 1.083.000 hectares. Ce n'est pas le cas de l'orge brassicole, qui gagne près de 30%, semée au printemps sur 545.000 hectares.

Le seigle progresse également, planté sur 669.000 hectares (+9,3%).

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant