Moins de 6 litres aux 100 pour l'Audi A6 avec la boîte Multitronic 

le
0
La transmission par variateur permet de contenir spectaculairement la consommation de cette grande voiture. Elle assure aussi une conduite sans aucun à-coup.


La transmission Multitronic reprend le bon vieux principe du variateur de la célèbre Mobylette: deux disques à flasques coniques sont reliés par une courroie, remplacée ici par une robuste chaîne à maillons. La variation de leur écartement ajuste la démultiplication en continu. Les avantages de ce système sont la simplicité mécanique, face à une boîte automatique (classique ou à double embrayage) et une absence totale d'à-coups de transmission. Le principal inconvénient est le sentiment de patinage pouvant être ressenti sous forte accélération.

Ce défaut est quasiment gommé par une conduite adaptée qui consiste à ne pas enfoncer l'accélérateur au-delà du nécessaire. Cela est d'autant plus facile que le couple important et constant est délivré à très bas régime par le V6 diesel (400 Nm dès 1 250 tr/min). La Multitronic tire parti de cette mécanique dès les plus faibles rotations. En conduite habituelle, il est rare de dépasser les 2000

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant