Moins d'un Parisien sur deux peut acheter dans la capitale

le
10
En dix ans, les Parisiens ont perdu plus de 40 % de pouvoir d'achat immobilier. En dépit de taux de crédit bas, le marché marque aujourd'hui le pas, en raison de prix très élevés.

Qui peut encore acheter un logement à Paris? Alors que les prix de l'immobilier ont atteint 8260 euros le mètre carré en moyenne au premier trimestre, selon les notaires, il est de plus en plus difficile pour de nombreux Parisiens de devenir propriétaires dans la capitale. Après un mois de janvier «exceptionnel», l'attentisme prévaut. Les ventes de logements ont d'ailleurs chuté de 16 % en février, de 21 % en mars et sûrement de 20 % en avril. Pourtant, depuis le début de l'année, les taux des crédits immobiliers ont baissé de 0,4 % en moyenne, tombant à 3,92 % sur vingt ans, «le plus bas niveau depuis décembre 2010», note le courtier Meilleurtaux.com.

Mais ces meilleures conditions de financement et la hausse régulière des ­revenus des Parisiens ne permettent plus de compenser la flambée des prix. Loin s'en faut. «Depuis 2000, les prix de la pierre à Paris ont augmenté de 186 % et le pouvoir d'achat immobilier d'un couple parisien - c'est-à-dire la surface qu'il peut s'offrir - a lui baissé de 43 %», explique Hervé Hatt, directeur général de Meilleurtaux.com. En 2000, le mètre carré moyen à Paris s'échangeait à 2887 euros...

Concrètement, en 2000, un ménage pouvait acheter un logement de 51 m2, en empruntant à 5,84 % sur vingt ans, 145.373 euros (ce qui équivalait à une mensualité représentant un tiers du revenu moyen d'un ménage à Paris), sans tenir compte d'un éventuel apport. Mais, aujourd'hui, ce même couple ne peut plus s'offrir qu'un 29 m2, en empruntant cette fois 242.567 euros (pour une mensualité sur vingt ans représentant un tiers des revenus actuels des ménages parisiens) à 3,80 % (pour un excellent ­dossier).

Dans les autres régions françaises, le pouvoir d'achat immobilier s'est aussi effrité au fil des ans, mais dans de moindres proportions. En tenant compte du revenu moyen des ménages dans chaque grande ville française, il est possible d'acheter un 64 m2 à Strasbourg, un 51 m2 à Lyon, mais 38 m2 à Nice.

Investissements hors de Paris


Malgré des revenus nettement supérieurs à la moyenne nationale (8345 euros en moyenne pour un couple emprunteur chez Meilleurtaux.com, contre 4 986 euros en province) un apport personnel conséquent (175.955 euros contre 68.890 euros ailleurs), moins d'un Parisien sur deux (47,3 %) peut aujourd'hui acheter un bien immobilier à Paris, selon l'étude de Meilleurtaux, filiale de la BPCE. D'autant que d'après les estimations du courtier le montant moyen d'une transaction immobilière dans la capitale s'élève désormais à 454.887 euros, contre 253.241 euros ailleurs en France (355.875 euros en Ile-de-France). Du coup, de nombreux habitants de la capitale qui voient en la pierre une valeur refuge investissent au-delà des portes de Paris. «Un tiers des Parisiens achète en Ile-de-France et près de 20 % en province, soit pour acquérir une résidence secondaire soit pour investir et louer le bien. C'est souvent leur seul moyen pour devenir propriétaires», constate Sandrine Allonier, ­responsable des études économiques de Meilleurtaux.com.

L'avenir reste incertain pour l'immobilier parisien, où «le niveau des prix reste un frein très important», selon Meilleurtaux. Au premier trimestre, les prix ont légèrement reculé, de 1,1 % par rapport au quatrième trimestre 2011, mais ils restent en hausse de 7 % sur un an. «Les taux des crédits sont actuellement très avantageux et devraient le rester encore quelques mois. Reste à savoir si la baisse de la demande permettra une baisse des prix qui, combinée à de bonnes conditions de financement, entraînerait une remontée du pouvoir d'achat immobilier à Paris», s'interroge Hervé Hatt.

LIRE AUSSI:

» SONDAGE - Pensez-vous que les prix de l'immobilier à Paris ont atteint leur maximum?

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9455348 le mercredi 13 juin 2012 à 17:17

    Salaire moyen par ménage de 8345 euros /mois à Paris : et la marmotte mets le chocolat dans du papier alu.... n'importe quoi ces chiffres

  • M2941863 le mercredi 13 juin 2012 à 16:05

    Aucun intérêt à acheter un appart à Paris avec des charges explosives et des impôts locaux en hausse de 40% avec le PS (delanoé) ! Par contre, en banlieue résidentiel, oui ; les prix ne bougent pas, les charges sont fixes puisque chacun paye seulement ses propres charges (eau, électricité) et dans les petites communes les impôts locaux et foncier sont très modérés. Le choix est facile à faire.

  • c.voyant le mercredi 13 juin 2012 à 15:21

    Dans les années 50 mes parents achetaient un appartement rue Mouffetard dans le 5ème 7000FRF (anciens Francs), c'est à dire 10€. 60 ans plus tard il vaudrait 7 à 8000€/M2.2 pièces avec un seul poste d'eau et toilettes sur le palier 2 pour 5 étages.Les nouveaux ont dû sacrifier une des 2 pièces pour faire, salle de bain et WC;Il y a encore des fous furieux pour acheter à ces prix déments çà les concernent.A moins que ce soit pour saigner les étudiants d'Henry VI et Louis Le Grand

  • dugan le mercredi 13 juin 2012 à 14:31

    Le mieux à faire est de regarder en proche banlieue avec un train direct et un mode de vie nettement plus agréable qu'à Paris. Je vends ma maison du 78, endroit résidentiel, et les prix ne faiblissent pas, sont même en augmentation entre 15/25000€ par maison... Donc, pour un vendeur comme moi, il n'y a pas le feu à vendre, des sites comme : leboncoin.fr et d'autres restent préférables aux agences qui elles ont des exigences exhorbitantes ... c'est autant que l'acheteur ne dépensera pas !

  • elnovian le mercredi 13 juin 2012 à 12:34

    M45 a raison pour les chiffres si vous avez voir le site qu'il donne. C'est lui qui s'est mal exprimé, il parle de salaire alors que le site parle de revenu par ménage. Donc les chiffres qu'il donne sont comparables aux données de l'article.

  • raphbus le mercredi 13 juin 2012 à 12:14

    Certes on gagne mieux sa vie à Paris, mais c'est très en rapport avec un coût de la vie beaucoup plus élevé..et le bareme de l'impot sur le revenu, ca il n'en tient pas compte..donc c'est aussi beaucoup plus d'impots à niveau de vie égal...

  • loco93 le mercredi 13 juin 2012 à 12:13

    Devenez proprio à tout prix pour voir son pouvoir d'achat et sa qualité de vie d'éroder... devoir se priver et consommer du low cost pour exister, le plan idéal pour passer à côté de sa jeunesse, des plaisirs des sorties, des vacances à l'étranger et de la vie.

  • M6762365 le mercredi 13 juin 2012 à 11:26

    intéressant le site, ça gagne bien les journalistes....

  • M453726 le mercredi 13 juin 2012 à 10:47

    SAlaire moyen paris 2703€, seuls 10% gagnent plus de 8189€ par mois. Faut arrêter de boire.Source : http://www.salairemoyen.com/departement-75-PARIS.html

  • xela78 le mercredi 13 juin 2012 à 09:28

    Moins d'un parisien sur 2 c'est déjà pas mal vu le prix au M2. les parisiens gagnent bien leu vie apparemment.