Moins d'obésité chez les citadins jardiniers

le
0
Une étude pointe les bénéfices en matière de santé pour ceux qui fréquentent un jardin collectif.

Les traditionnels jardins ouvriers ou familiaux et, plus récemment, les jardins «partagés» qui essaiment dans les grandes villes, offrent plus qu'un bon bol d'air à ceux qui les fréquentent. À en croire des chercheurs de l'Université de l'Utah (États-Unis), ces jardiniers du dimanche seraient moins sujets à l'obésité que la moyenne. Les scientifiques ont comparé les indices de masse corporelle de citadins fréquentant un jardin collectif avec ceux d'autres habitants du quartier. «Nous ne sommes pas en mesure d'établir si cette différence tient au plus grand nombre de fruits et légumes ingérés par ces amateurs ou à leur pratique plus intensive de l'exercice physique», concède Cathleen Zick, l'auteur principal de l'étude. Selon elle, quoi qu'il en soit, «ce résultat valide l'idée que les jardins communautaires pourraient contribuer à promouvoir un mode de vie plus sa...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant