Moins d'introductions en Bourse que de retraits de la cote

le
0

(lerevenu.com) - Le quatrième observatoire des offres publiques, document dressé chaque année par Ricol Lasteyrie, constate que 22 sociétés ont été retirées de la Bourse de Paris en 2012, à la suite d'offres de retrait obligatoire, soit un peu moins qu'en 2011 (24).

Néanmoins, le nombre d'introductions sur Euronext et Alternext a été, l'an dernier, très inférieur (19) à celles comptabilisées l'année antérieure (44). Sur les 22 retraits de la cote de l'an dernier, le cabinet d'expertise indépendante en a totalisé 13 consécutives à des prises de contrôle par un acquéreur extérieur au capital et 9, du fait du «choix de l'actionnaire majoritaire de sortir la société de la cote». 

Liste des retraits de la cote de 2012 : Docks Lyonnais, retiré par son actionnaire principal UBS Wealth Management ; Infovista, retiré par le fonds américain Thoma Bravo, après son rachat en 2011 ; Groupe Sucrier Vermandoise, retiré par Cristal Union, après la prise de contrôle en 2012 ; Guyenne & Gascogne, retiré par Carrefour, après une OPA en 2012 ; Actividentity Europe, retiré par sa maison-mère Assa Abloy ; Entrepose Contracting, retiré par sa maison-mère Vinci ; CFCAL Banque, retiré par sa maison mère, le Crédit Mutuel ; Foncière Masséna, retiré par ses actionnaires majoritaires ; Modelabs Group, retiré par Bigben Interactive, après l'OPA de 2011 ; Banques des Antilles françaises, retiré par sa maison mère BPCE IOM ; Fibertex Nonwovens, retiré par sa maison mère danoise, après l'OPA de 2011 ; Foncière Europe Logistique, retiré par Foncière des Régions, après l'OPA de 2011 ; Press Index, retiré après le rachat par Kantar en 2012 ; LVL Medical, retiré par le rachat par Air Liquide en 2012 ; ESR, retiré après le rachat par Osiatis en 2012 ; Compagnie immobilière Betelgeuse, retiré par son actionnaire luxembourgeois, après son rachat en 2005 ; Adverline, retiré après le rachat par La Poste en 2012 ; Espace Production International, retiré par son actionnaire principal ; SA Forestière et Agricole, retiré par son actionnaire majoritaire, Bolloré ; Banque Tarneaud, retiré par son actionnaire majoritaire, le Crédit du Nord, filiale de Société Générale ; Bricodeal, retiré par Gerval, après l'OPA de 2006.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant