Moins d'homicides mais plus de tentatives de meurtre

le
0
Les tentatives d'homicide non crapuleuses, c'est-à-dire, des actes criminels commis au sein de la famille, ou à l'occasion de rixes, de différends privés, voire d'affrontements entre bandes, ont augmenté de 48% en quatre ans.

La mort de Jacques Blondel a-t-elle «réveillé les consciences», comme l'espérait Manuel Valls? Beaucoup de Français se sont identifiés à ce retraité de 61 ans, froidement abattu, le 22 août dernier, à Marignane (Bouches-du-Rhône), alors qu'il tentait d'arrêter un duo de braqueurs d'un bureau de tabac.

Depuis, une quarantaine d'anonymes ont été tués en France, à raison de deux à trois homicides quotidiennement, si l'on ajoute aux meurtres et assassinats (meurtres avec préméditation) les décès à la suite de coups et blessures volontaires. Un mort toutes les neuf heures en moyenne.

Le jour même où le courageux Blondel s'effondrait sous les yeux de sa femme et de sa fille, deux cadavres étaient retrouvés dans un coffre de voiture ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant