Moins d'anévrisme chez les mangeurs de fruits

le
0
Une vaste étude suédoise confirme la protection dont bénéficient les consommateurs réguliers de fruits alors que les légumes semblent sans effet.

«Une pomme par jour éloigne le médecin.» La vaste étude suédoise publiée le 21 août dans la revue Circulation confirme le bien-fondé de ce proverbe anglais. De plus, Winston Churchill, gros fumeur de cigares, avait bien tort de se moquer de la sagesse populaire en ajoutant «à condition de bien viser» car le bénéfice est encore plus net pour les fumeurs. Il est vrai qu'ils sont à risque cardio-vasculaire accru.

Les chercheurs de l'institut Karolinska de Stockholm et de l'université d'Uppsala ont donc étudié pendant treize ans sur plus de 80.000 personnes âgées de 46 à 84 ans l'effet de la consommation de fruits et légumes sur la survenue des anévrismes de l'aorte abdominale et leur éventuelle rupture. En effet lorsqu'une artère se dilate anormalement (anévrisme), le risque qu'elle se rompe augmente ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant