Moi, Walter Rohrl, metteur au point de Porsche 918

le
0
La 918 Porsche a pulvérisé le record du tour au Nürburgring pour une voiture de route. On attend la réplique de Ferrari et de McLaren.
La 918 Porsche a pulvérisé le record du tour au Nürburgring pour une voiture de route. On attend la réplique de Ferrari et de McLaren.

Sa silhouette dégingandée se reconnaît entre toutes. Il la promène depuis des décennies sur toutes les routes de rallyes du monde et bon nombre de circuits aussi tant il est vrai que bien peu de spécialités du sport automobile lui ont échappé. Si, tout de même, la F1, qui ne lui convenait pas non par goût, mais parce que sa haute stature avait trop de mal à se loger dans l'étroit baquet d'une F1, fait pour des pilotes jockeys. "Cela m'aurait bien plu, concède-t-il à Auto-Addict, mais je n'avais pas vraiment le gabarit adéquat. En 1980, se souvient-il, un journal avait organisé une confrontation F1-Rallye à Silverstone avec le double champion du monde Emerson Fittipaldi et moi. Déjà, il a fallu aux mécanos deux jours de travail pour adapter le poste de pilotage de la monoplace à ma grande carcasse. J'étais affreusement mal installé et j'ai dû m'incliner face à Fittipaldi qui était 3 secondes plus vite que moi au tour. Ensuite, nous avons changé de monture et j'ai été plus rapide que lui de 8 secondes au tour."Un monstre sacré Walter Rohrl, c'est un monstre sacré qui a accompagné trois décennies de sport automobile et qui, après avoir mis au point la controversée Carrera GT en 2003, souvent jugée difficile à conduire, a fait celle de la 918 dix ans plus tard. Quoi de changé entre les deux ? "À vrai dire, tout. La Carrera GT avait un son fabuleux de moteur type F1, mais c'était une voiture un peu complexe à maîtriser. On en a produit...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant