«Moi aussi, j'ai été livré aux chiens» 

le
0
INTERVIEW - Six mois après son départ du gouvernement, l'ex-ministre Eric Woerth publie Dans la tourmente , un livre sur les polémiques dont il a été la cible.

LE FIGARO. - Pourquoi ce livre ?

Éric WOERTH. - Beaucoup de gens ont oublié. Moi, je vis toujours avec les polémiques. Si je suis sorti du gouvernement après la réforme des retraites, c'est à cause des attaques que j'ai subies pendant six mois. Mon objectif n'est pas de relancer les polémiques, de régler des comptes, de me plaindre ou d'interférer avec la justice. Ce livre me donne simplement le temps de m'expliquer clairement et précisément sur les faits. Je n'ai jamais pu le faire. Mes réponses n'intéressaient personne.

Six mois après votre départ du gouvernement, comment vous sentez-vous ?

Parfaitement bien. Mon caractère, c'est la résistance. Ce n'est pas l'abandon. Mais on voit très bien où peut mener ce genre de campagne. Roger Salengro et Pierre Bérégovoy ont été poussés au suicide. Cette idée ne m'a jamais traversé l'esprit. Cela dit, bafouer la présomption d'innocence peut avoir des conséquences humaines dramatiques. C'est à celui qui accuse

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant