Mohammed ben Salmane, l'impétueux prince d'Arabie

le
0
Le nouveau prince héritier d'Arabie saoudite, Mohammed ben Salmane, ici le 14 mars 2017 à Washington, commande déjà dans les faits les décisions stratégiques du royaume. 
Le nouveau prince héritier d'Arabie saoudite, Mohammed ben Salmane, ici le 14 mars 2017 à Washington, commande déjà dans les faits les décisions stratégiques du royaume. 

Son heure est arrivée. En dépit de ses 31 printemps, Mohammed ben Salmane, fils du roi Salmane d'Arabie saoudite, demeure sans conteste le nouvel homme fort du pays. Celui que l'on appelle par ses initiales ? MBS ? vient d'être propulsé par son père prince héritier de la couronne saoudienne en lieu et place de son cousin, le pourtant expérimenté Mohammed ben Nayef. Déjà plus jeune ministre de la Défense au monde, MBS dirigeait également le cabinet royal et présidait le Conseil des affaires économiques et de développement, une structure créée expressément par son père pour dominer le ministère de l'Économie. Le roi Salmane lui a également confié les rênes de l'Aramco, la puissante compagnie nationale du pétrole qu'il a réussi à arracher au ministère consacré.

"C'est lui qui décide"

Autant dire qu'en disposant des pétrodollars et en signant les contrats d'armes, le fiston tient déjà l'avenir du pays entre ses mains. « Le roi est assez effacé et n'est plus constamment lucide », explique Stéphane Lacroix, spécialiste du royaume au Ceri-Sciences po. « En tant que fils du roi, MBS peut se prévaloir du roi dans tout ce qu'il entreprend. Clairement, c'est lui qui décide. » Il y a pourtant à peine deux ans, MBS était un relatif inconnu à la cour. Personne au sein du royaume n'a vu venir son irrésistible ascension, entamée à la mort du roi Abdallah en janvier 2015 à l'âge de 90 ans.

...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant