Mohammed al-Sanusi, héritier du trône libyen, en exil à Londres

le
0
L'héritier du roi Idriss Ier, renversé par Kadhafi il y a quarante-deux ans, se considère comme un point de ralliement possible, «une ombrelle pour tous les groupes d'opposition».

De Londres, il regarde à la télévision les insurgés libyens brandir son drapeau, la bannière rouge, noire et verte frappée de l'étoile et du croissant, celle de la monarchie libyenne. Mohammed al-Sanusi, 51 ans, héritier du trône de Libye, souhaite le départ de celui qui, jeune capitaine, avait renversé son grand-oncle le roi Idriss Ier il y a quarante-deux ans. «Son combat pour rester au pouvoir ne sera pas de longue durée en raison de la volonté de liberté du peuple libyen. Cette grande révolution populaire finira par être victorieuse, grâce à l'unité du peuple libyen», dit-il dans un communiqué. Rêve-t-il de monter sur le trône? Rencontrant Le Figaro à Paris en décembre 2007, il laissait la porte entrouverte: «Je me bats d'abord pour l'histoire, pour faire respecter le nom ma famille. Si dans l'avenir les Libyens choisissent la monarchie, je suis là. S'ils font un autre choix, je le respecterai.» Mohammed al-Sanusi s'était installé dans un hôtel pari

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant