Mohamed Morsi visé par de nouvelles charges en Egypte

le
0
NOUVELLES CHARGES CONTRE L?EX-PRÉSIDENT ÉGYPTIEN MOHAMED MORSI
NOUVELLES CHARGES CONTRE L?EX-PRÉSIDENT ÉGYPTIEN MOHAMED MORSI

LE CAIRE (Reuters) - Le président égyptien déchu Mohamed Morsi a été renvoyé devant un tribunal pour outrage à la justice avec 25 autres prévenus, parmi lesquels des militants démocrates hostiles aux Frères musulmans, a-t-on appris de source judiciaire.

Cette décision judiciaire, qui s'ajoute à trois autres dossiers ouverts contre le président islamiste, déposé par l'armée le 3 juillet 2013, montre que les nouvelles autorités ne comptent pas relâcher leur pression sur les Frères musulmans et visent aussi les révolutionnaires de 2011 qui dénoncent tout autant les islamistes que les autorités soutenues par l'armée.

Le délit d'outrage à la justice, passible de trois ans de prison, a été retenu notamment contre Amr Hamzaoui et Mostafa El Naggar, deux anciens membres de l'assemblée, et contre Alaa Abdel Fattah, un blogueur arrêté en novembre et déjà poursuivi pour avoir manifesté sans autorisation.

Mohamed Morsi doit quant à lui comparaître le 28 janvier pour son rôle présumé dans une évasion massive en 2011. Mohamed Morsi est également accusé d'incitation au meurtre de manifestants et de conspiration contre l'Egypte en collaboration avec le Hamas et le Hezbollah.

Première étape de la "feuille de route" présentée par le nouveau pouvoir en juillet, la nouvelle Constitution égyptienne a été approuvée par référendum par 98,1% des votants, pour un taux de participation de 38,6% des inscrits, selon les chiffres officiels communiqués samedi.

Ce triomphe attendu, boycotté par les Frères musulmans, devrait rapprocher le général Abdel Fattah al Sissi, chef d'état-major des forces armées, d'une candidature à l'élection présidentielle, qui pourrait se tenir dès le mois d'avril.

Michael Georgy, Sameh Bardisi; Jean-Stéphane Brosse pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant