Mohamed Morsi se dit serein malgré la chute de la livre

le
0
LA CHUTE DE LA LIVRE ÉGYPTIENNE N'INQUIÈTE PAS MOHAMED MORSI
LA CHUTE DE LA LIVRE ÉGYPTIENNE N'INQUIÈTE PAS MOHAMED MORSI

LE CAIRE (Reuters) - Le cours de la livre égyptienne, tombé à son plus bas niveau historique, n'inquiète pas le gouvernement et la situation "s'équilibrera d'ici quelques jours", a déclaré le président Mohamed Morsi, cité par l'agence officielle Mena lundi.

Mohamed Morsi s'est exprimé dimanche soir lors d'une rencontre avec des journalistes arabes.

"Le marché retrouvera la stabilité", a dit le président Morsi cité par Mena.

La chute de la livre "ne nous inquiète pas ou ne nous effraie pas, et dans les jours à venir, elle s'équilibrera", a-t-il ajouté.

Par ailleurs, le directeur de la Fédération bancaire égyptienne, Tarek Amer, a estimé que le nouveau système d'enchères pour l'achat et la vente de devises étrangères introduit dimanche par la banque centrale constituait un "premier pas important" vers un libre flottement du cours de la livre.

Celle-ci a poursuivi sa chute lors de la nouvelle adjudication de devises étrangères réalisée par la banque centrale, d'un montant de 74,8 millions de dollars. Elle est tombée à 6,3050 pour un dollar contre 6,2425 dimanche lors de la première opération de ce type.

Le nouveau dispositif vise à endiguer la baisse des réserves de change égyptiennes, qui ne représentent plus que trois mois d'importations, un niveau jugé critique par la banque centrale.

Les tensions politiques, liées notamment à la nouvelle constitution approuvée par référendum il y a quelques jours, ont poussé de nombreux Egyptiens à convertir leur épargne en dollars.

Pour les banquiers privés, le nouveau dispositif d'adjudications de la banque centrale préfigure une dévaluation en bon ordre de la livre alors que les autorités monétaires ont consacré ces deux dernières années plus de 20 milliards de dollars (15,2 milliards d'euros), soit plus de la moitié des réserves de change, à défendre la monnaie nationale.

Tom Perry et Patrick Werr, Hélène Duvigneau et Nicolas Delame pour le service français, édité par Marc Angrand

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant