Mohamed Ali, une légende s'éteint

le
0
Mohamed Ali, une légende s'éteint
Mohamed Ali, une légende s'éteint

« Vole comme un papillon et pique comme une abeille », symbolisant sa grâce et sa légèreté, était devenu sa devise. « The Greatest » (le plus grand), comme il se surnommait parfois, est mort samedi, à l’âge de 74 ans, des suites d’une insuffisance respiratoire. Sportif engagé, boxeur hors normes, Cassius Marcellus Clay Junior, devenu Mohamed Ali après sa conversion à l’islam, laisse une trace indélébile dans l’histoire.

 

> A LIRE AUSSI : Mohammed Ali, c'est «l'égal de Mandela»

 

Un style si particulier

 

« The Rumble in the Jungle » (le grondement de la jungle), « Thrilla in Manilla » (frissons à Manille)... les combats de Mohamed Ali sont passés à la postérité. « Ah, ce combat face à Foreman où personne n’y croyait », s’enthousiasme encore Jean-Marc Mormeck. C’était le 30 octobre 1974, dans la moiteur de Kinshasa. A 32 ans, dix ans après son premier sacre, Ali rêve de reconquérir cette ceinture, perdue en 1970 face à Joe Frazier. Ali n’est plus aussi virevoltant, mais qu’importe. Pendant 7 rounds, il va délibérément subir les assauts de Foreman, invaincu en 40 combats, avant de porter un coup fatal au 8e. « Il a été dit qu’il m’avait battu avec un rope a dope (NDLR : une tactique de diversion), non, c’est sa beauté qui m’a battu », a tweeté Foreman, samedi. « Ali, c’était un style inimitable et incroyable pour un lourd, estime Mormeck. Une vitesse, une légèreté, une chorégraphie, il dansait sur le ring ! » Champion olympique des mi-lourds en 1960 à Rome à seulement 18 ans, Ali deviendra un professionnel au destin hors normes chez les lourds : 56 victoires, dont 37 KO, en 61 combats et un record : en 1965, il signe la victoire la plus rapide chez les lourds en expédiant Liston en 1’52. « Debout et bats-toi, enfoiré ! » lâche-t-il alors à son adversaire. Une photo entrée elle aussi dans la légende immortalise cette scène.

 

L’icône ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant