Mohamed Ali : son premier championnat du monde de boxe était truqué

le
0
Mohamed Ali : son premier championnat du monde de boxe était truqué
Mohamed Ali : son premier championnat du monde de boxe était truqué

A l'époque Mohammed Ali répondait encore au nom de Cassius Clay. ll y a 50 ans, le 25 février 1964, le jeune boxeur, médaillé d'or aux Jeux Olympiques à Rome en mi-lourds, affrontait à Miami (Floride) Sonny Liston, pour son premier championnat du monde des poids-lourds. Un combat qui a marqué l'histoire de son sport. Le Washington Times a profité de la récente ouverture des archives du FBI pour déterrer des témoignages qui concluent au trucage de cette rencontre de légende. 

Le sujet était si sensible à l'époque que ces «notes» des agents du FBI atterrissaient directement sur le bureau du mythique John Edgard Hoover, alors grand manitou de l'agence. 

La preuve la plus tangible d'un trucage est contenue dans une note de FBI datée du 24 mai 1966. On y découvre les détails d'un entretien avec un parieur professionnel originaire de Houston nommé Barnett Magids. Il a décrit aux agents ses discussions avant le premier combat Clay-Liston. avec Ash Resnick, un célèbre parieur de Las Vegas ayant beaucoup de liens avec le crime organisé.

« Resnick a présenté Magids à Sonny Liston au Thunderbird, [un des hôtels de Las Vegas contrôlé par la mafia],» explique la note. «Environ une semaine avant le combat à Miami, Resnick a appelé et a invité Magids et sa femme pendant deux semaines en Floride. Deux ou trois jours avant le combat, Magids a appelé Resnick à l'Hôtel Fontainebleau à Miami pour dire que finalement il ne pouvait pas venir», toujours selon cette note.

«Lors de cet appel, il a demandé à Resnick qui il voyait gagner dans ce combat. Resnick  a répondu que Liston mettrait Cassius Clay à terre dès le deuxième round. Resnick suggère toutefois à Magids d'attendre juste avant le combat pour placer ses paris parce que la cote pourrait descendre.»

«Aux environs de midi, le jour du combat, Magids joint de nouveau Resnick par téléphone. Là ce dernier insiste pour qu'il ne fasse pas n'importe quel ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant