Mogadiscio reprend goût à la paix

le
0
La capitale somalienne sort de vingt ans de chaos et redécouvre la normalité.

Les boutiquiers ont rouvert sur les artères centrales de Mogadiscio. Les commerçants travaillent, les clients dépensent. Une scène encore un peu surréaliste au c½ur de la capitale somalienne, ravagée par vingt ans de guerre civile. Mais Mogadiscio reprend bel et bien vie après la chute des milices al-Chebab, chassées de la ville entre août et octobre 2011 par les forces du gouvernement de transition, soutenues par celles de la Mission de l'Union africaine, l'Amisom. Ces troupes règnent désormais sur le stade de Mogadiscio et l'université, anciens quartiers généraux des Chebab, ainsi que dans les anciens hôtels Tropical et Uruba, devenus les sièges de la mission de maintien de la paix. Le colonel Kayanja Muhanga, adjoint au commandant du contingent ougandais de la force hybride, rappelle: «Le stade a été utilisé pendant des mois par les Chebab comme camp d'entraînement.»

Quelques kilomètres plus loin, les activités reprennent dans le port de Mogadiscio, aprü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant