Modulation des allocations familiales : François Hollande entretient le flou

le
11
Modulation des allocations familiales : François Hollande entretient le flou
Modulation des allocations familiales : François Hollande entretient le flou

François Hollande a, semble-t-il, fermé la porte au projet des député socialistes. Le chef de l'Etat a estimé en effet ce mercredi que la piste d'une modulation des allocations familiales en fonction des revenus était un principe «pour l'instant en discussion» mais «pas retenu».

«La modulation des allocations familiales», réclamée par des députés PS, «n'est pas une réforme structurelle», a-t-il dit. Dans une phrase qui peut laisser libre cours à plusieurs interprétations, le chef de l'Etat a affirmé : «C'est simplement une technique pour faire des économies ou un principe qui pour l'instant est en discussion et n'a pas été retenu», a poursuivi le chef de l'Etat lors d'un point presse après la conférence sur l'emploi en Europe organisée à Milan (Italie).

Comprenne qui pourra. La prudence de François Hollande s'explique peut-être par le fait que l'idée ultra-sensible d'une modulation des allocations familiales en fonction des revenus, relancée par des députés socialistes, est une réforme, déjà envisagée dans le passé, qui a fait reculer plusieurs gouvernements.

Des députés PS contestent le congé parental

Mardi matin, lors d'une réunion à huis clos pour préparer la session budgétaire, des députés PS ont contesté avec force la réduction du congé parental pour les mères à 18 mois en échange d'une période égale pour les pères (qui sont infiniment moins nombreux à interrompre leur activité professionnelle pour se consacrer aux premières années de leurs enfants), et particulièrement la rapporteure du volet famille du budget Marie-Françoise Clergeau.

«Je suis totalement pour la parité, mais si on met le congé parental à 18 mois pour les pères dès maintenant, cela va se faire au détriment des mères», aurait alors estimé, selon les Echos, le député de l'Hérault Sébastien Denaja, ancien rapporteur de la loi pour l'égalité réelle entre les femmes et les hommes, promulguée en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • John222 le jeudi 9 oct 2014 à 17:23

    Moduler les allocs en fonction des revenus ça ressemble à une idée de TrouduQ de technocrates en bande organisé pour justifier des effectifs dans la fonction publique... et les occuper à quoi: gratter 13.49 euros sur 129 euros alloués à un couple de cadres avec deux enfants?Vous avez dit brillante idée?

  • remimar3 le mercredi 8 oct 2014 à 23:17

    C'est du pur Flan_by, fidèle à lui-même.

  • fbordach le mercredi 8 oct 2014 à 22:15

    Vous vous attendiez à quoi? Décidément après deux ans çertains n'ont toujours pas compris qu'il était équipe d'une paire de gonades molles!

  • stagolee le mercredi 8 oct 2014 à 22:14

    Et pendant ce temps là,les fonctionnaires jardiniers (en fin de carrière),travaillant pour le Sénat gagnent 7.000 euros bruts par mois+ une prime de chauffage ,bien entendu et d'autres "petits" avantages.

  • M547654 le mercredi 8 oct 2014 à 22:06

    stop aux allocs a partir du 4eme enfant. Ca evitera aux gens de profiter du systeme en faisant des enfants et en les laissant livrés a eux memes

  • frk987 le mercredi 8 oct 2014 à 22:00

    Tout est flou dans sa tête, c'est bien là tout son problème !!!!!

  • M4199327 le mercredi 8 oct 2014 à 21:18

    0 alloc pr tout le monde. Point Final. Idem pr les aides au logement.

  • M169421 le mercredi 8 oct 2014 à 20:39

    Jusqu'à 2 enfants, tu donnes. Au delà, c'est une volonté (sauf accident du type jumeaux, triplés,etc)d'en vouloir, et tu assumes.Je te rejoints 134159, il ne faut pas faire des enfants pour en vivre, mais pour les aimer et savoir les éduquer.Un enfant a besoin de ses parents. Aujourd'hui, les parents ont besoin d'argent facile..

  • 134159cd le mercredi 8 oct 2014 à 20:25

    Diminuer les allons pour les familles nombreuses qui ne vivent que de ça C est du bon sens En effet le premier il faut tout acheter ensuite on utilise ce que l'on garde pour les autres Idem pour les allocation de rentrées scolaires qui servent principalement aux équipement technologie des familles qui en bénéficieD'accord aussi pour réguler en fonction des revenus mais par exemple maxi 4 enfants Vous allez voir les économies faites avec cette proposition de mesure

  • Bchemena le mercredi 8 oct 2014 à 20:19

    c est donc bien une c... molle ...