Modri?, la nuit mancunienne qui change tout

le
0
Modri?, la nuit mancunienne qui change tout
Modri?, la nuit mancunienne qui change tout

Aujourd'hui dépositaire du jeu merengue, Luka Modrić en a également été l'un des remplaçants les plus onéreux. Un statut de ses débuts qu'il a changé du tout au tout un soir de huitième de finale retour à Manchester. Souvenir depuis le théâtre des rêves.

L'histoire d'amour entre le Real Madrid et Luka Modrić ne commence pas le 27 août 2012. En cette journée estivale, le milieu croate vient pourtant de s'engager pour cinq saisons avec la Casa Blanca. Contre un rondelet chèque de 40 millions d'euros, Florentino Pérez accorde ainsi à José Mourinho son caprice du mercato et, sans le savoir, s'offre une polémique qui durera jusqu'au printemps suivant. Déboussolé par ce passage de la Premier League à la Liga, écrasé par le montant de son transfert, le prodige des Balkans galère des mois durant à trouver sa place au sein d'un vestiaire truffé d'égos et soumis aux altibajos du Special One.

Comment Luka Modrić a pris le pouvoir au Real
Pénible et tardive, cette adaptation prend fin un soir de déplacement à Manchester. Face à United, très exactement, Modrić sort de la guérite du Mou à une demi-heure du coup de sifflet final pour orchestrer une remuntada express et rentrer, pour la première fois, dans la mythologie merengue. Buteur providentiel et homme de la qualification en quarts de finale, le natif de Zadar s'installe alors durablement dans un onze du Real qui porte désormais son sceau. "Ce match a été point d'inflexion dans ma carrière", jure-t-il aujourd'hui.

Youtube

"Modrić manque de beaucoup de choses"


Les prémices de Luka Modrić sous la liquette blanche immaculée s'inscrivent dans l'ombre de la paire Khedira-Xabi Alonso. Alors maîtres de l'équilibre du 4-2-3-1 de José Mourinho, les deux milieux tout terrain se trouvent autant à la récupération qu'à l'organisation. « Modrić manque d'entraînement, de confiance. Il lui faut mieux connaître ses coéquipiers, il lui faut aussi apprendre ce niveau d'exigence. »José MourinhoUn boulot monstre, donc, qui demande une condition physique optimale et une entente plus que cordiale. Auteur d'une pré-saison en…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant