Modri?, icône en péril

le
0
Modri?, icône en péril
Modri?, icône en péril

Tenant d'informations essentielles pour incriminer Zdravko Mami?, ancien président du Dinamo Zagreb et parrain officieux d'un football croate noyé dans la corruption, Luka Modri? a préféré se taire alors qu'il était auditionné par la justice. Et se retrouve visé par une enquête pour faux témoignage, tandis que l'opinion publique croate enterre petit à petit son image de footballeur modèle.

"Cela... cela je ne l'ai jamais dit... cela... cela a été modifié après coup. Je vous dis que je ne m'en rappelle pas." Luka Modri? bégaie, bute sur les mots et s'agite sur sa chaise, comme un enfant pris en train de faire une bêtise. Le procureur Ton?i Petkovi?, chargé d'instruire le procès de Zdravko Mami?, ex-président du Dinamo Zagreb soupçonné d'avoir détourné plus de 15 millions d'euros des caisses du club, vient de faire écouter au milieu du Real Madrid le témoignage qu'il a fourni l'année dernière aux enquêteurs. Le milieu madrilène y évoquait son transfert pour Tottenham en 2008 : une transaction où il devait récupérer près de la moitié du montant payé par le club anglais au Dinamo Zagreb, soit 10,5 millions d'euros. Une somme qu'il a avoué avoir ensuite reversée dans sa quasi-intégralité à la famille Mami?, en toute illégalité. Un transfert de fonds aux modalités étranges, dont Luka Modri? n'a bizarrement plus aucun souvenir à présent. Signe que le pouvoir d'influence de Zdravko Mami? est capable de faire vaciller jusqu'aux plus grandes icônes du football croate.

Les liaisons dangereuses


Pourtant, il y a neuf ans, Luka Modri? a simplement fait comme tout le monde - ou presque - au Dinamo Zagreb. Il a reçu, au début de sa carrière, un coup de main financier de Mami?, en échange de quoi il lui garantissait de partager ses revenus avec lui. Une pratique à la base même du système Mami?, facilitée par son entrée dans l'organigramme du Dinamo en 2003. Être au c½ur du Dinamo lui a permis de signer de nombreux accords similaires avec des footballeurs du club, lui qui n'est en aucune façon agent de joueur.

Dynamite Zagreb

Modri?, lui, a touché 10,5 des 21 millions d'euros versés par Tottenham au Dinamo pour le recruter, mais n'en aurait gardé que 2, le reste finissant dans les poches de Mami? et de la famille de celui-ci. En 2015, il avait déclaré aux enquêteurs

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant