Modi en visite à Washington, la bonne entente se poursuit

le
0
    NEW DELHI/WASHINGTON, 3 juin (Reuters) - Le Premier ministre 
indien Narendra Modi rendra sa septième visite à Barack Obama la 
semaine prochaine, signe de la bonne santé des relations entre 
les deux pays, qui ne sont pourtant pas formellement alliés, à 
l'heure où Washington poursuit une stratégie de "rééquilibrage" 
en Asie face à la Chine. 
    Sans doute l'un des derniers chefs d'Etat à venir à la 
Maison Blanche avant que le mandat d'Obama ne s'achève en 
janvier, Modi pourrait y aborder une entente en matière de 
logistique militaire, et des accords permettant à l'industrie de 
l'armement américaine de vendre et produire des armes en Inde. 
    En avril, le secrétaire d'Etat américain à la Défense, 
Ashton Carter, a conclu avec son homologue indien, Manohar 
Parrikar, un accord de principe qui permettrait aux deux armées 
de partager leurs bases navales et aériennes pour des activités 
de ravitaillement, des réparations, ou le repos des militaires. 
    New Delhi craint cependant qu'un tel accord ne l'oblige à 
héberger des troupes américaines, faisant de facto du pays qui 
se veut indépendant, un allié militaire des Etats-Unis. 
    L'Inde, qui détient l'arme nucléaire, souhaite de longue 
date rejoindre le Groupe des fournisseurs nucléaires (GFN), créé 
en 1974 pour contrôler la prolifération nucléaire à la suite du 
premier essai effectué par l'Inde, et le sujet devrait également 
être mis sur la table à Washington. 
    En 2005, New Delhi et Washington ont signé un accord de 
coopération dans le domaine nucléaire civil, mais aucune 
entreprise américaine du secteur n'a encore décroché de contrat 
en Inde. 
 
 (Douglas Busvine et Patricia Zengerle; Julie Carriat pour le 
service français, édité par Tangi Salaün) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant