Modèles low cost et premium en vedette au Mondial de l'auto

le
0
MODÈLES LOW COST ET PREMIUM EN VEDETTE AU SALON DE L'AUTOMOBILE
MODÈLES LOW COST ET PREMIUM EN VEDETTE AU SALON DE L'AUTOMOBILE

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Le Mondial de l'automobile s'annonce cette année comme un nouveau salon de crise en Europe et les modèles low cost et premium, ressorts actuels du marché, y tiendront la vedette.

A la différence du Mondial 2008 qui s'était tenu en pleine crise financière internationale, le salon 2012 qui débute jeudi à Paris reflétera une industrie automobile en bonne santé partout sauf sur le Vieux Continent, où les ventes devraient baisser de 6% à 7% cette année, et même de 10% à 11% en France.

"Les Etats-Unis sont repartis, la demande des pays émergents reste soutenue, et les constructeurs qui viennent au Mondial profitent, ou veulent aussi profiter, de cette croissance internationale", résume Flavien Neuvy, directeur de l'Observatoire Cetelem de l'automobile.

Le marché mondial de l'automobile signera cette année une nouvelle hausse avec une progression attendue de 5%, contrastant avec la situation en Europe qui a contraint PSA Peugeot Citroën à une vaste restructuration, Renault à ralentir la cadence dans plusieurs de ses usines françaises et Fiat à mettre en veilleuse ses projets européens d'investissements.

Les nouveautés à vocation mondiale seront donc particulièrement nombreuses cette année sur le salon. Dacia, la marque "low cost" de Renault, présentera ses nouvelles Logan et Sandero avec des lignes plus modernes et les motorisations dernier cri du groupe.

4X4 DE VILLE ET RETOUR DU BREAK

En face, PSA fera découvrir aux journalistes ses Peugeot 301 et Citroën C-Elysée, mais le public ne les verra pas, le groupe ne prévoyant pas à ce stade de les commercialiser en France ni dans le reste de l'Europe de l'Ouest.

PSA refuse l'appellation "low cost" pour ces deux modèles qu'il réserve au bassin méditerranéen et à l'Europe de l'Est, mais ils seront proposés à des tarifs inférieurs de 3.000 à 4.000 euros à ceux de leurs cousines françaises 308 et C4.

Volkswagen dévoilera pour sa part sa berline compacte Skoda Rapid. Chevrolet, la marque de General Motors fabriquée en Corée, présentera sa petite Spark et son 4X4 urbain Trax, et Mitsubishi sa petite Mirage.

Mais le Mondial n'en jouera pas moins la carte plus classique du rêve et de la séduction.

Sur les stands français, à côté du low cost, la grande nouveauté Renault sera la Clio 4, dessinée par Laurens van den Acker et aux lignes plus sportives et piquantes que sa devancière. Peugeot présentera de son côté sa nouvelle 208 GTi, un classique de la marque, et Citroën une version décapotable très attendue de sa DS3.

Peugeot présentera également son 2008, annonçant son arrivée sur le segment en très forte croissance des 4X4 urbains, et son concept car habillé de cuivre Onyx.

Parmi les autres voitures de rêve, Aston Martin dévoilera sa nouvelle DB9 et Porsche une version break inattendue de sa Panamera. Le constructeur allemand ne sera pas le seul à présenter ce type de silhouette un temps concurrencé par les monospaces, mais aujourd'hui de retour en grâce : Mazda profitera du Mondial pour présenter sa Mazda6 break et Toyota une version break de son Auris.

"On est dans une période assez terne, mais les constructeurs ont encore suffisamment de nouveautés de surprises en stock pour remonter un peu le moral", estime François Roudier, porte-parole du Comité des constructeurs français d'automobiles.

"Les ventes de billets par internet explosent, ce qui prouve que malgré l'état du marché, l'intérêt du public est intact."

Les 96.000 mètres carré du Mondial, principal rendez-vous automobile en Europe, seront ouverts au public pendant deux semaines à partir de samedi après deux journées réservées à la presse. En 2010, le salon avait accueilli 1,46 million de visiteurs.

Edité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant