Mode: Pilati tire en beauté sa révérence chez Yves Saint Laurent

le
0

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Stefano Pilati a été applaudi à tout rompre lundi pour sa dernière collection griffée Yves Saint Laurent, livrant un vestiaire noir de haute volée, aux lignes nettes et racées.

L'élégance altière de la marque s'incarne dans des ensembles en grain de poudre ou en cuir coupés au cordeau, les épaules élargies, la taille étroitement sanglée, sur des pantalons cigarette ou des jupes crayon.

Ici, un long manteau noir sans boutonnage, simplement croisé grâce à une large ceinture s'impose, sobrement, par la splendeur de la coupe et la beauté du cuir.

Là, les lainages noirs se parent d'arums brodés ton sur ton ou crème, tandis que le revers des vestes brille de lurex argenté ou de cuir noir.

Une tunique en cuir vert sapin ou prune apporte l'unique touche de couleur à ce vestiaire magnétique.

Le styliste offre quelques rares passages de blanc, notamment dans une robe du soir fluide et fendue haut sur la jambe, au buste de vestale souligné de métal argent.

La magie opère tout aussi bien avec de fluides robes de métal, vert ou rose, le dos nu et le cou comme sanglé dans une cotte de maille, portées avec des escarpins argentés.

Entre les colonnes de la galerie de minéralogie du Jardin des Plantes, les modèles défilaient les cheveux tirés sur la nuque, les lèvres rouge sang, avec pour accessoires des torsades argentées portées au cou ou au poignet.

L'émotion était palpable à la fin du défilé, à l'apparition du couturier, ovationné par l'assistance, levant la main dans un V de victoire.

La griffe, propriété du groupe PPR, a annoncé son départ, sans en préciser le motif. Elle a simplement fait savoir que le nom de son successeur serait dévoilé après les défilés parisiens de prêt-à-porter qui s'achèveront le 7 mars.

"TRES ÉMOUVANT"

"C'était magnifique, très chic, et très émouvant. C'était une très belle façon de clore une collaboration", a déclaré à Reuters François-Henri Pinault, PDG de PPR.

"Stefano Pilati a effectué un travail formidable. Il a fait évoluer la marque, qui est prête maintenant pour une nouvelle aventure", a-t-il ajouté.

Directeur artistique de Saint Laurent depuis 2004, le styliste italien avait succédé à Tom Ford et n'avait pas toujours fait l'unanimité parmi la critique. Il lui avait été reproché, à ses débuts, de s'éloigner des "codes" de la maison ou de ne pas donner de souffle créatif à la griffe.

Des rumeurs évoquant son remplacement avaient déjà circulé à l'automne dernier et avaient été démenties par PPR.

Selon des sources proches du dossier citées par l'AFP, Hedi Slimane, enfant chéri de la mode après un passage très remarqué à la direction artistique de Dior Homme, lui succéderait.

Cette arrivée, si elle était confirmée, marquerait un nouveau tournant créatif pour Saint Laurent, dont le smoking reste un des produits emblématiques.

Le couturier de 43 ans ferait son grand retour dans la maison où il avait débuté sa carrière, avant de connaître la gloire chez Dior, comme directeur artistique de la mode masculine entre 2000 et 2007.

Il passe pour avoir révolutionné le costume d'homme, dont il a affiné la silhouette. Ses vestes raccourcies et près du corps, ses pantalons étroits ont fait fureur et ont été largement copiés par les marques de prêt-à-porter.

En pleine gloire, il avait quitté la maison de l'avenue Montaigne pour se consacrer à la photographie.

YSL, comme tous les grands noms du luxe, a connu une très faste année 2011, grâce à la demande des pays émergents, à la résistance du marché du luxe aux Etats-Unis et aux flux touristiques qui ont permis de compenser la baisse de la consommation en Europe liée à la crise.

Ses ventes ont décollé de 31% pour atteindre 353,7 millions d'euros l'an dernier et son résultat opérationnel a quadruplé à 41 millions d'euros, des chiffres principalement tirés par les accessoires, plus faciles à vendre et plus rentables que les collections de prêt-à-porter.

Edité par Henri-Pierre André

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant