Mode: les fourreaux sculptés de Stéphane Rolland

le
0
Mode: les fourreaux sculptés de Stéphane Rolland
Mode: les fourreaux sculptés de Stéphane Rolland

par Pascale Denis

PARIS (Reuters) - Stéphane Rolland a glissé mardi ses modèles de haute couture dans de précieux fourreaux crème ou tabac mais aussi dans des smokings pantalons annonciateurs des prochaines collections de prêt-à-porter haut de gamme de la griffe.

Le couturier français, qui a dit vouloir "un souffle d'air chaud" sur sa collection de couture hivernale, a opté pour une palette de blancs nacrés et de tons chauds brun havane.

"Les formes sont sensuelles, très enveloppantes", a-t-il dit à Reuters en marge du défilé, précisant s'être inspiré des découpes arrondies du mobilier dessiné par le Danois Verner Panton ou le Finlandais Alvar Aalto.

Les silhouettes sont fuselées dans de longs fourreaux de cachemire ou de jersey de soie finissant en corolle évasée, portés sur des bottes compensées en daim assorties.

Sur ces lignes faussement sages, le couturier joue avec les découpes et les volumes, ajoutant de monumentales capes aux effets de coquillage, des plumes aux épaules ou posées sur une hanche ou bien encore bouillonnant en cascade dans une robe bicolore blanc nacré et tabac.

L'allure presque monacale d'un autre fourreau blanc est pimentée par une sculpture accrochée à la hanche.

De longues robes de jersey ceinturée d'or et portées elles aussi sous des capes-traînes alternent avec des mousselines de soie fendues haut sur la jambe et brodées de plumeaux de soie.

LA CLIENTÈLE SE DIVERSIFIE

Le soir, la découpe graphique d'un bustier noir tranche avec les ondulations de soie d'un vaste jupon. Plus loin, l'aérienne mousseline d'une longue jupe soie contraste avec un haut rehaussé de soie blanche.

Une épaule s'agrémente d'une sculpture dorée.

Des smokings pantalons ceinturés de métal se portent avec une veste-cape épaulée ou les manches frangées de plumes.

Stéphane Rolland a aussi fait appel à une nouvelle génération d'artisans de la couture, pour des effets de fausses fourrures de silicone, des incrustations de cristal de roche dans des broderies d'épaules ou des ceinturons de marqueterie d'ébène de Macassar.

La clientèle, provenant encore à 80% du Moyen-Orient, est en train de se diversifier avec l'arrivée de nouvelles clientes asiatiques et russes, a précisé le couturier à Reuters.

La première boutique de prêt-à-porter haut de gamme de la griffe, qui devait voir le jour à Abou Dhabi au printemps, devrait finalement ouvrir en janvier prochain.

"D'autres ouvertures devraient suivre", a-t-il ajouté, sans plus de précisions.

"Le smoking et la femme en pantalon, cela annonce les collections de prêt-à-porter", a-t-il dit.

Edité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant