Mode: femme fatale chez Lanvin, rockeuse chez Nina Ricci

le
0
NINA RICCI JOUE LA CARTE ROCK
NINA RICCI JOUE LA CARTE ROCK

par Mathilde Gardin

PARIS (Reuters) - Au troisième jour de présentation du prêt-à-porter pour l'été prochain, jeudi, Alber Elbaz a continué à explorer pour Lanvin l'architecture du vêtement tandis que Peter Copping, chez Nina Ricci, livrait une collection rock.

"Pureté, précision, désir et design", a énuméré Alber Elbaz, aux commandes de la création chez Lanvin depuis dix ans, pour expliquer la collection qu'il venait de dévoiler à l'Ecole des Beaux-Arts. "Il s'agit de coupe, construction et volume", a-t-il ajouté.

Un mannequin en total look noir portait un pantalon à pinces avec un body asymétrique et un large collier tour de cou en métal doré.

Pour cette femme fatale, en sandales plates ou santiags à talons, le couturier a imaginé des combinaisons noires et blanches travaillées comme des smokings, des blazers courts aux épaules carrées mais surtout une armée de petites robes colorées, rose, vert bouteille ou encore jaune.

Toutes ces robes ont en commun le travail du profil, parfois entièrement fendu sur un modèle prune, brodé sur une robe chasuble turquoise ou drapé en version bicolore.

FRANGES, POIS ET RÉSILLES CHEZ NINA RICCI

Un peu plus tôt mercredi, c'est sous une pluie de pétales que s'est ouvert le défilé Nina Ricci dans la tente éphémère dressée dans le jardin des Tuileries. Le Britannique Peter Copping a proposé un vestiaire teinté de nostalgie, dont les franges, les pois et les résilles sont le leitmotiv.

Ici une petite robe à la Charleston bordée de franges grises, là un tailleur brillant dont le volume rappelle les années 60 ou encore une longue robe chair avec des pois noirs.

Directeur artistique de la marque depuis 2009 après avoir longtemps travaillé chez Louis Vuitton avec Marc Jacobs, Peter Copping a imaginé des robes déstructurées, toujours fendues avec des zips dorées et ornées de dentelles, résilles ou bandes de cuir.

Après des premiers passages très sombres, en pantalon de cuir et blouse zippée noirs par exemple, des modèles jaune pâle, vert d'eau, rose poupon prennent le relais. L'un des mannequins portait une robe asymétrique rose fuchsia, transparente et à maxi pois, avec des bas résille.

La griffe Nina Ricci appartient au groupe familial catalan Puig, qui a pris en 2011 le contrôle de la maison de couture Jean-Paul Gaultier.

Edité par Marine Pennetier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant