Mode: Chanel dans le vent

le
0
COURT ÉTÉ CHEZ CHANEL
COURT ÉTÉ CHEZ CHANEL

PARIS (Reuters) - Chanel a une fois encore vu grand pour présenter son prêt-à-porter de l'été prochain mardi sous la verrière du Grand Palais à Paris, où treize éoliennes brassaient l'air tandis qu'une armée de filles en jupes courtes défilaient sur un podium photovoltaïque.

"C'est surtout une histoire de vent", a déclaré Karl Lagerfeld, écartant toute idée d'inspiration puisée du côté de l'écologie. "J'ai commencé à dessiner cet été à Saint-Tropez et il faisait tellement chaud que je voulais de l'air frais."

Dans ce décor pourtant très "développement durable", la maison de la rue Cambon a proposé un vestiaire énergique et très court avec des ensembles piqués de perles - emblématiques de Coco Chanel -, des paletots comme gonflés, et bien sûr du tweed, très coloré cette saison.

"Il y a un nouveau volume, c'est léger, frais et éclatant", a expliqué le couturier à l'éternel catogan blanc, soulignant que sa collection était "parfaite pour le printemps, en attendant l'été".

Se succèdent sur le podium des pantalons près du corps en fin crochet noir, des robes blanches ponctuées de grosses perles et des ensembles très colorés, comme un tailleur jupe coquelicot à carreaux ton sur ton et de nombreuses petites robes en tweed multicolore. La veste très courte et bombée, assortie ou dépareillée, s'impose comme le nerf de la collection.

Un modèle portait un maillot de bain blanc, noir et bleu avec les deux C entrelacés sur le devant et à l'épaule, un gigantesque sac matelassé blanc dont les anses sont formées par deux cerceaux noirs.

Autres accessoires pour l'été prochain : l'imposant collier en perles agrégées, parfois accompagné du bracelet assorti et l'immense capeline, "comme une roue" selon Karl Lagerlefd.

Pour le soir, le couturier allemand a imaginé des robes chocolat à effet matelassé, des robes bustiers blanches en forme de tube ainsi que des robes noires transparentes bordées d'une multitude de feuilles.

Alexandria Sage, avec Noémie Olive et Leona Lieu, édité par Mathilde Gardin

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant