Mode: Céline en noir et blanc, Hermès graphique

le
0
UN ÉTÉ AUX COULEURS ÉCLATANTES CHEZ HERMÈS
UN ÉTÉ AUX COULEURS ÉCLATANTES CHEZ HERMÈS

par Mathilde Gardin et Astrid Wendlandt

PARIS (Reuters) - Au sixième jour de présentation des collections de prêt-à-porter parisien pour le printemps-été 2013, dimanche, Céline a fait le pari d'un été décontracté en noir et blanc, à l'opposé d'un vestiaire Hermès graphique aux couleurs vibrantes.

Dans les salons légèrement décatis d'un hôtel particulier de l'avenue Foch à Paris, la styliste britannique Phoebe Philo, qui a relancé en quelques saisons la griffe de LVMH, est allée à l'essentiel avec des vêtements fluides et fonctionnels.

La collection - en blanc, crème et noir - alterne des pantalons longueur cheville ou évasés avec des jupes et robes soyeuses portées avec des tops déconstruits et des vestes sans manches.

Les tops au volume twisté à la poitrine s'imposent comme la signature de cette collection plus féminine qu'à l'accoutumée, mais tout autant minimaliste.

Parmi la trentaine de silhouettes proposées, un tailleur pantalon en lin à bords francs porté avec un paletot en cuir noir et une robe noire dont le profond col V est doublé de maille en crochet.

L'unique touche de couleur apparaît sur un ensemble rose pâle formé par une jupe en satin et un débardeur retenu par de simples cordons.

Cheveux lâchés et maquillage invisible, les mannequins étaient chaussés de surprenantes sandales en cuir à la semelle intérieure en fourrure ou d'escarpins duveteux rouge vif ou jaune canari. A l'issue du défilé, ces ovnis, que l'on imagine très douillets, étaient au centre de toutes les conversations.

COULEURS ÉCLATANTES CHEZ HERMÈS

Dans le musée du Jeu de Paume, Hermès a dévoilé des shorts portés sur des vestes amples et des robes graphiques en cuir dans des couleurs éclatantes comme le bleu électrique ou le vert émeraude.

"Je voulais que la collection soit très stricte, très vive avec des couleurs éclatantes", a déclaré Christophe Lemaire, qui présentait son quatrième prêt-à-porter pour Hermès.

Le sellier de la rue du faubourg Saint-Honoré reste fidèle à l'esprit de la maison avec de larges tuniques, des tailleurs en soie à l'imprimé exotique ou floral et des imperméables et sahariennes qui invitent au voyage.

L'ancien directeur artistique de Lacoste associe des couleurs franches, notamment sur une jupe en cuir noir et blanche portée avec un débardeur dos nageur camel et bleu cobalt.

Certaines silhouettes monochromes sont plus sobres. Un modèle portait une longue tunique en cuir gris souris discrètement ajouré, sur un short assorti.

A l'issue de la présentation, Patrick Thomas, le gérant du fabricant des sacs Birkin et des carrés de soie, a dit avoir bénéficié d'une solide croissance de ses ventes pendant l'été et en septembre.

Alors que deux autres grands noms du luxe, Burberry et Tiffany, ont fait état de conditions de marchés difficiles, certains redoutent un ralentissement plus marqué que prévu du secteur du luxe en raison du tassement de la croissance chinoise et de la crise de la dette en Europe.

Edité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant