Mobilisation pour les journalistes français otages en Syrie depuis trois mois

le
1
Mobilisation pour les journalistes français otages en Syrie depuis trois mois
Mobilisation pour les journalistes français otages en Syrie depuis trois mois

«En Syrie, il y a une chasse aux journalistes», dénonçait début août Florence Aubenas dans nos colonnes. Ancienne otage en Irak, grand reporter, elle copréside le comité de soutien aux deux journalistes d'Europe 1, Didier François et Edouard Elias, enlevés en Syrie il y a tout juste trois mois. Depuis le début du conflit en mars 2011, qui a fait 100 000 morts, «près de 100 acteurs de l'information (...) sont morts parce qu'ils voulaient témoigner, rapporter des informations», déplore ce vendredi Christophe Deloire, secrétaire général de RSF (Reporters sans frontières), alors que des rassemblements se tiennent dans plusieurs villes pour réclamer la libération des deux journalistes français.

Enlevés le 6 juin sur la route d'Alep, Didier François, grand reporter à la radio Europe 1, et Edouard Elias, un photographe indépendant missionné par la radio, «sont détenus par un groupe qui se réclame de la résistance», inidque le président de leur comité de soutien, Serge July. «Il n'y a aucune revendication, en tout cas publique, qui nous soit parvenue. Il n'y a pas une vidéo, comme on a eu dans la plupart des prises d'otages que nous avons eus (...). Mais les autorités françaises ont la certitude qu'ils sont vivants», ajoute le cofondateur du journal «Libération».

Les portraits des deux hommes ont été affichés sur la façade des hôtels de ville de Lille, Bordeaux, Chamonix... à l'appel du comité de soutien aux deux otages et de RSF. Un rassemblement était prévu dans l'après-midi devant la mairie de Paris. Dès jeudi soir, à Perpignan (sud), une minute de silence a été observée au festival Visa pour l'image, le rendez-vous mondial du photojournalisme, pour leur libération. Une pétition pour leur libération a recueilli 6 000 signatures.

La mairie de Chamonix affiche aussi son soutien à Didier et Édouard sur sa façade ! pic.twitter.com/j2GFo0IaJS? Otages en Syrie (@OtagesenSyrie) September ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pichou59 le vendredi 6 sept 2013 à 16:00

    toujours pour les journalistes!!!!! et ceux d'AREVA......