Mobilisation contre la loi Travail : le point, secteur par secteur

le , mis à jour à 16:43
0
Mobilisation contre la loi Travail : le point, secteur par secteur
Mobilisation contre la loi Travail : le point, secteur par secteur

La France va-t-elle être bloquée par les grèves qui s'annoncent toute la semaine contre la loi El Khomri, adoptée la semaine dernière en première lecture après un passage en force du gouvernement ? Sur les routes, dans les airs, sous terre, dans les ports, dans les raffineries, la convergence des luttes, rêvée par la CGT, se met tout doucement en place.

« Les salariés sont décidés à s'engager dans un mouvement dur », assure Philippe Martinez, le leadeur de la CGT, qui a par ailleurs, sur France 2 hier soir, condamné « toutes les violences » en marge des manifestations. Le coup d'envoi de cette semaine sociale, à l'appel de sept syndicats (CGT, FO, FSU, Solidaires, l'Unef, l'UNL et la Fidl), a été donné cette nuit par les routiers. Des grèves de 24 heures ou 48 heures et même des mouvements reconductibles sont organisés, ponctués par des manifestations aujourd'hui et jeudi. Mais pour quelle mobilisation ? « Difficile à dire, reconnaît, Jérôme Vérité, secrétaire général de la CGT-Transports. Des informations contradictoires remontent. Le mouvement peut prendre ou pas. »

Des routiers en grève sans leur principal syndicat. C'est tout le paradoxe. D'un côté, la CGT et FO estiment que la loi El Khomri va diminuer la rémunération des heures supplémentaires de l'ordre de 1 300 € par an. De l'autre, la CFDT, le principal syndicat de routiers, assure le contraire. « La loi Travail apporte des garanties pour éviter cette baisse, insiste Patrick Blaise, secrétaire général de la CFDT-Route. Il faut un accord majoritaire pour qu'une telle diminution s'applique dans une entreprise. Quel délégué accepterait une telle chose ? » Selon la CGT-Transports, les périphériques de Rennes et Nantes pourraient être perturbés et des opérations escargot menées à Clermont-Ferrand. Des blocages de centres logistiques sont prévus à Lille, Rouen, Caen, Le Mans, Bordeaux, d'entreprises à Metz avec PSA ou encore de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant