Mobilisation contre la Loi travail : la volte-face du gouvernement (partie 2)

le
1

La préfecture de police de Paris a annoncé, mercredi matin, l'interdiction de la manifestation jeudi contre la Loi travail. Peu de temps après, le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, annonce le contraire, la manifestation est finalement autorisée. Comment comprendre cette volte-face ? Qui du gouvernement ou des organisations syndicales finira par céder ?

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7034327 il y a 7 mois

    Oauis bof... en même temps faire aller de Bastille à Bastille sur un parcours d'1.8km de 20min, autour d'un canal peu fréquenté, c'est les syndicats qui se sont fait avoir et le gouvernement n'a pas vraiment cédé.