Mobilisation au chevet du Proche-Orient 

le
0
Nicolas Sarkozy rencontre le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas ce mercedi à l'ONU. Avec une vidéo BFM TV

Envoyé spécial à New York

C'est la semaine de tous les dangers à New York. À la veille du lever de rideau sur le défilé annuel des chefs d'État à la tribune des Nations unies, les diplomates ne parlent que de cela : le projet de Mahmoud Abbas de saisir le Conseil de sécurité pour demander la reconnaissance d'un État palestinien. Une initiative dont le chef de l'Autorité palestinienne a redit, lundi en arrivant à New York, qu'il comptait bien la mener à terme, même s'il envisage par la suite des temps «très difficiles». Il doit s'exprimer vendredi dans la grande salle de l'ONU, peu avant le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, vent debout contre la démarche palestinienne qu'il dénonce comme une man½uvre de «diversion». Les États-Unis ont d'ores et déjà annoncé qu'ils feraient usage de leur droit de veto. Dans les couloirs de l'ONU, sur les bords de l'East River, l'inextricable affaire palestinienne est désormais affublée d'un nom de cod

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant