Mobiles : multiplier les antennes-relais pourrait réduire les ondes

le
0
Dans un rapport remis ce lundi au gouvernement, un comité d'experts estime qu'il faut tripler le nombre d'antennes-relais dans certaines villes si l'on veut réduire les ondes sans perdre en qualité de téléphonie mobile.

Le constat semble paradoxal, il est pourtant logique: pour réduire l'exposition aux ondes, il faudrait abaisser la puissance des antennes-relais, et donc multiplier le nombre de ces dernières sur les toits si l'on veut conserver la même qualité de téléphonie mobile.

C'est en tout cas ce que préconise des simulations remises lundi au gouvernement par le comité opérationnel réunissant État, opérateurs de téléphonie, élus locaux et associations, mis en place à l'issu du Grenelle des ondes en 2009. Selon le rapport, il faudrait par exemple au moins trois fois plus d'antennes à Paris XIVe, à Grenoble, à Lavelanet (Ariège) ou à Thiers (Puy-de-Dôme), quatre fois plus à Grand-Champ (Morbihan) pour concilier «faible exposition» et «couverture sat...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant