Mobiles: les Chinois veulent croquer une part du marché mondial

le
0
Mobiles: les Chinois veulent croquer une part du marché mondial
Mobiles: les Chinois veulent croquer une part du marché mondial

Au moment où le marché chinois des smartphones montre des signes de ralentissement, ses fabricants regardent au-delà des frontières, espérant grappiller des parts de marché aux Etats-Unis et en Europe face aux deux géants Samsung et Apple.Pour rien au monde, Huawei, Lenovo et ZTE ne rateraient le grand rendez-vous annuel du secteur: le Congrès mondial de la téléphonie mobile, qui se tient de lundi à jeudi à Barcelone.Huawei s'est d'ailleurs arrangé pour être le premier à dévoiler ses nouveaux produits, parmi lesquels une montre connectée ou encore un smartphone fonctionnant avec une connexion internet ultra-rapide 4G, lors d'une conférence de presse dimanche après-midi."Il est désormais temps que les groupes chinois (dans le mobile) s'exportent dans le monde", explique à l'AFP Colin Giles, vice-président exécutif de la division grand public de Huawei, soulignant le "changement de perception" des produits chinois, qui ne sont plus seulement vus comme pas chers mais "de qualité et à un prix abordable".Pour les fabricants chinois, la grande majorité de l'activité se fait encore dans leur pays d'origine, qui a représenté en 2013 le plus gros marché mondial en termes de smartphones, avec un bond des ventes de 86,3%, selon l'institut d'études Gartner.Mais l'horizon semble s'assombrir: au quatrième trimestre, les ventes ont reculé de 4,3% par rapport au troisième, la première baisse en deux ans.Selon Melissa Chau, analyste au cabinet spécialisé International Data Corp, ce n'est pour l'instant qu'un incident de parcours, lié au déploiement plus lent que prévu du réseau d'internet mobile ultra-rapide 4G.Mais à long terme, le ralentissement est facilement prévisible, alors que de plus en plus d'habitants auront déjà un smartphone, dont le prix moyen avoisine les 1.000 yuans (environ 120 euros).Pour se préparer à ce scénario, "les groupes chinois regardent au-delà des frontières pour ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant