Mobile: Orange ne souhaite pas acquérir Bouygues Telecom

le
0
Mobile: Orange ne souhaite pas acquérir Bouygues Telecom
Mobile: Orange ne souhaite pas acquérir Bouygues Telecom

L'espoir de voir le secteur des télécoms français revenir rapidement à trois opérateurs s'est éloigné mercredi avec l'annonce qu'Orange jetait l'éponge dans l?immédiat, mais des négociations dans ce sens restent encore possibles entre Free et Bouygues Telecom. L'ex-France Telecom a déclaré qu'il renonçait à participer à une opération de consolidation du marché français des télécoms, jugeant "que les conditions que le groupe avait fixées ne sont pas réunies aujourd?hui", et donc qu'il ne souhaitait pas acquérir son concurrent Bouygues Telecom.Le directeur général adjoint d'Orange, Pierre Louette, avait révélé le 12 juin que les discussions menées avec Bouygues Telecom étaient dans l'impasse, sans préciser si ces dernières pouvaient reprendre ou si elles étaient définitivement closes.Premier opérateur français, Orange a plusieurs fois affirmé qu'il n'avait pas besoin de s'adosser à un autre opérateur pour survivre à la guerre concurrentielle qui anime le marché des télécoms, tout en répétant qu'il préférait un retour à trois opérateurs.Cette annonce sonne comme un coup de tonnerre pour le marché alors que tous les connaisseurs du secteur, opérateurs comme analystes, s'accordent à dire qu'un retour à trois opérateurs permettrait de faire cesser la guerre des prix qui a terriblement affecté les entreprises ces deux dernières années.Le ministre de l?Économie, Arnaud Montebourg, plaide également pour un retour à trois opérateurs pour éviter les plans sociaux.Le marché a mal accueilli la nouvelle et les valeurs télécoms souffraient mercredi matin."Les investisseurs espéraient le passage en France de 4 à 3 opérateurs dans le mobile", rappelle Tangi Le Liboux, analyste chez le courtier Aurel BGC. Cependant, "le communiqué d'Orange est très succinct, donc on ne sait pas trop ce qu'il en est des discussions entre les différents opérateurs dans l'immédiat", ajoute-t-il.- ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant