Mobile: le déploiement des sites 4G poursuit sur sa lancée

le
0
Mobile: le déploiement des sites 4G poursuit sur sa lancée
Mobile: le déploiement des sites 4G poursuit sur sa lancée

L'Agence nationale des fréquences (ANFR) a annoncé mercredi que le déploiement des sites 4G avait conservé son élan en octobre, avec une hausse de 18,5% des autorisations accordées par rapport à septembre où la progression avait été de 21%.Au 1er novembre, la France comptait 11.345 sites - où sont disposés les antennes - autorisés pour la téléphonie mobile très haut débit (4G) sur l'ensemble des fréquences et tous opérateurs confondus, a indiqué l'Agence dans un communiqué.Concernant la bande des 1.800 MHz, sur laquelle Bouygues Telecom a lancé commercialement le 1er octobre son réseau 4G, la hausse a été de 27%, à 5.970 sites autorisés.Cet opérateur est le seul à pouvoir utiliser cette bande de fréquence pour la téléphonie mobile de quatrième génération (4G), au lieu de la 2G (voix seule). Il a déclaré que 4.227 de ces sites étaient en service à cette fin (+25% sur un mois) au 1er novembre.Selon l'ANFR, 2.521 sites étaient autorisés pour la 4G dans la bande 800 MHz (+40% sur un mois), dont un peu moins de la moitié (1.258) par le seul opérateur SFR.Sur la bande de 2,6 GHz, des autorisations ont été octroyées pour 6.811 sites (+12% sur un mois), dont 3.156 obtenues par l'opérateur Orange (46% du total). Free Mobile a obtenu de son côté 1.336 autorisations sur cette fréquence.Cet observatoire mensuel du déploiement des réseaux mobiles 2G/3G/4G est basé sur les déclarations des opérateurs à l'ANFR.Le déploiement de la 4G est actuellement un enjeu majeur pour les opérateurs en France.L'association de défense des consommateurs UFC-Que Choisir a annoncé mardi le dépôt d'une plainte pour pratiques commerciales trompeuses contre Orange et SFR, fustigeant leurs promesses non tenues, selon elle, en termes de performances de leur réseau mobile 4G à Paris.L'UFC leur reproche en effet "le décalage anormal entre la carte de couverture de la ville de Paris" qu'ils proposent "sur leur site internet et ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant