Mobile: Free poursuit son sillon, la guerre des prix mine ses concurrents

le
0
Mobile: Free poursuit son sillon, la guerre des prix mine ses concurrents
Mobile: Free poursuit son sillon, la guerre des prix mine ses concurrents

Free continue de creuser son sillon sur le marché français du mobile, au grand bénéfice de sa maison mère Iliad dont le chiffre d'affaires a bondi de près de 40% au premier trimestre, alors que la guerre des prix mine ses concurrents France Télécom, SFR et Bouygues Télécom.Le groupe de Xavier Niel a annoncé mercredi un chiffre d'affaires de 907 millions d'euros pour les trois premiers mois de 2013. Près du tiers (294,5 millions) en vient de l'activité mobile, lancée en janvier 2012. Une "bonne performance commerciale", résume le directeur financier Maxime Lombardini. De janvier à mars, Free a recruté 870.000 nouveaux abonnés mobiles, ce qui porte son nombre d'abonnés mobile au 31 mars à 6,1 millions, "soit plus de 9% du parc métropolitain", souligne Iliad.Dans le même temps, les concurrents du quatrième opérateur ont payé le prix des efforts déployés pour maintenir voire accroître leur propre clientèle mobile par des replis sévères de leur chiffres d'affaire global: -5,9% pour France Télécom, -11,4% pour SFR, -16% pour Bouygues Telecom.Tous se sont alignés sur les forfaits Free Mobile à prix cassés, en baissant leurs tarifs à plusieurs reprises et mettant en avant leurs abonnements low cost, sans téléphone et avec des services allégés: Sosh pour France Télécom, Red pour SFR et B&You pour Bouygues Telecom.Conséquence: le prix moyen des services télécoms a baissé de 16,3% sur un an, selon les chiffres d'avril publiés mercredi par l'Insee, mais le maintien de la clientèle s'est fait au détriment du revenu moyen par client (Arpu).France Télécom a reconnu fin avril que les baisses de prix importantes opérées sur ses offres mobiles ont fait plonger son Arpu de 10,7% sur un an, plombant le chiffre d'affaires malgré une progression de 1,3% du nombre de ses clients Mobiles, à 26,8 millions.Iliad confirme ses objectifsDe janvier à mars, "le marché du mobile a vu une forte croissance des...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant