MMA : quand les dirigeants du judo mondial tombent sur la tête

le
0
Photo d'illustration.
Photo d'illustration.

Respect, courage, honneur, amitié, sincérité, contrôle de soi, modestie. Telles sont les valeurs fondamentales inculquées aux judokas dès leur plus jeune âge et répertoriées dans le sacro-saint "Code moral du judo". Plus qu'un simple texte régissant le comportement à adopter sur et en dehors des tatamis, il s'agit véritablement de la colonne vertébrale de tout combattant, du plus jeune au plus aguerri. Pourtant, depuis plusieurs mois, les enfants de Jigoro Kano - inventeur du judo - assistent à la cristallisation d'un conflit larvé depuis plusieurs années entre les instances du judo et une discipline en pleine expansion : le Mixed Martial Arts (MMA). Faisant tout pour boycotter et maintenir dans la marge le MMA, les dirigeants du judo français et international bafouent ainsi, ouvertement et avec un dédain dégoulinant, les principes enseignés dans les dojos du monde entier.

La raison est très simple et tellement absurde qu'elle en devient anachronique : les têtes pensantes du judo voient en effet d'un très mauvais oeil l'essor du MMA, une discipline jeune et fédérant des dizaines de millions de fans à travers le monde. En fait, il s'agit ni plus ni moins d'une triste histoire de jalousie d'un sport qui jouit d'une hégémonie telle qu'il lui est insoutenable d'accepter l'émergence d'un concurrent aussi jeune soit-il. Comme si la ceinture noire s'acharnait mesquinement sur la ceinture bleue sous prétexte qu'elle commence à obtenir des résultats...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant