MLS : surplace à l'Est, surprises à l'Ouest

le
0
MLS : surplace à l'Est, surprises à l'Ouest
MLS : surplace à l'Est, surprises à l'Ouest

Un gros tiers de la saison régulière 2016 est écoulée en MLS, avec déjà un grand enseignement à tirer : comme souvent dans ce championnat, il ne suffit pas d'avoir des stars dans son effectif pour cartonner. La preuve avec les Colorado Rapids, qui mènent largement les débats sans grosses têtes de gondole et qui font bien mieux que le Galaxy, les deux de New York, Toronto, Montréal ou encore Seattle.

Conférence Est : drôle de course de lenteur…


Alors qu'il ne gagnait plus un match depuis belle lurette, l'Impact de Montréal continuait de truster le fauteuil de leader à l'Est. Il a fini par en tomber après une énième contre-performance le week-end dernier sur la pelouse d'Orlando, avec une défaite 0-2 face à un Kaká en grande forme, auteur de deux passes décisives. Le bilan provisoire des Québécois est vraiment très déroutant pour leurs fans : 4 victoires sur leurs 6 premiers matchs, plus une seule sur les 6 suivants. Difficile de saisir le niveau de cette équipe, qui peut encore compter sur les fulgurances en attaque de Didier Drogba, mais qui va devoir finalement composer pendant quelques semaines sans son leader de la défense, le Belge Laurent Ciman, appelé de dernière minute pour disputer l'Euro. L'Impact a brutalement chuté au 5e rang du classement provisoire, avec un nouveau leader nommé Philadelphie Union, équipe dans laquelle figurent deux Français : Sébastien Le Toux et Vincent Nogueira. Elle devance les deux formations de New York, City et les Red Bulls, qui se sont affrontés samedi dernier au Yankee Stadium devant plus de 37 000 spectateurs. Bilan : un cuisant revers 0-7 pour les hommes de Patrick Vieira, qui ont notamment encaissé 4 buts sur coups de pied arrêtés… Cette grande saucisse de Vieira a encore du boulot pour amalgamer son effectif – dans lequel figurent Pirlo, Villa et un Lampard qui a enfin débuté sa saison –, même si le début de saison a été plutôt prometteur. S'agissant du Toronto FC, à l'affût au 4e rang, il reste encore trop dépendant du rendement de Sebastian Giovinco. Bonne nouvelle néanmoins pour la franchise de Vancouver : l'Italien n'a pas été appelé pour disputer l'Euro.


Le classement provisoire : 1/ Philadelphie 19 pts 2/ New York City 17 pts 3/ New York Red Bulls 16 pts 4/ Toronto 16 pts 5/ Montréal 16 pts 6/ Orlando 15 pts 7/ DC United– pts 8/ New England Revolution– pts 9/ Columbus Crew 11 pts 10/ Chicago 10 pts.

Conférence Ouest : Colorado les plus…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant