MLS?: place aux play-offs?!

le
0
MLS?: place aux play-offs?!
MLS?: place aux play-offs?!

La saison régulière 2014 de MLS s'est conclue ce week-end, mettant déjà en vacances neuf des dix-neuf franchises. Pour les dix survivantes, place maintenant aux play-offs avec Seattle, Los Angeles et DC United en favoris. Pour Thierry Henry, en fin de contrat, c'est la dernière occasion d'essayer de décrocher un titre avec les Red Bulls.

  • Conférence Est?: un tour de barrage pour Henry et les Red Bulls Pour ceux d'entre vous qui ne suivent pas trop le soccer à la sauce nord-américaine, il faut qu'on vous file un rapide cours de rattrapage. Alors, voici ce qu'il en est?: la MLS est donc une ligue fermée ? ?a quand m?me vous devez le savoir ? dont la saison se découpe en deux parties. Comme pour tous les sports là-bas, il y a donc d'abord une saison régulière, avec une répartition géographique en deux conférences est-ouest, puis vient le moment des play-offs, pour arriver à une super finale entre le survivant de chaque conférence. C'est pas hyper dur une fois qu'on a saisi le truc, avec tout de m?me une petite subtilité dans le cas qui nous intéresse?: avant les play-offs à proprement parler, il y a en MLS ce qu'on pourrait appeler un tour de barrage opposant le quatrième au cinquième de chaque conférence. Un match ??one shot??, avec l'avantage du terrain pour le quatrième. Donc ensuite le vainqueur affronte le premier de la conférence et le second affronte le troisième, en matchs aller-retour cette fois, avant la finale de conférence et la super finale, appelée ??MLS Cup??. Donc pour ce qui est du tour de barrage à l'est, il va se jouer cette semaine entre les Red Bulls de New York et le tenant du titre, Sporting Kansas City, qui a un peu merdé sa fin de saison régulière. Hasard du calendrier, les deux équipes se sont d'ailleurs affrontées ce week-end et les New-Yorkais, privés d'Henry, absent de dernière minute (problème au talon d'achille a priori), se sont imposés gr?ce à un doublé de Bradley Wright-Philips, ses 26e et 27e buts de la saison (record de Roy Lassiter et Chris Wondolowski égalé). Une victoire qui n'a pas suffi à choper la troisième place du podium à Columbus Crew. Devant, DC United termine la saison en t?te, avec quatre unités d'avance sur New England Revolution. On a donc affaire à un trio de t?te plutôt surprenant par rapport à ce qui était annoncé en début d'année, dans une conférence Est qui aime l'indécision et le suspense. Parmi les équipes éliminées, s'il était acquis depuis pas mal de temps déjà que Montréal avait manqué sa saison (les Québécois terminent derniers des 19 équipes engagées et Marco Di Vaio a disputé le dernier match de sa carrière samedi), on attendait beaucoup mieux du voisin Toronto, qui manque encore une fois les play-offs malgré de gros moyens investis (recrutement de Defoe et Bradley...
  • Conférence Est?: un tour de barrage pour Henry et les Red Bulls Pour ceux d'entre vous qui ne suivent pas trop le soccer à la sauce nord-américaine, il faut qu'on vous file un rapide cours de rattrapage. Alors, voici ce qu'il en est?: la MLS est donc une ligue fermée ? ?a quand m?me vous devez le savoir ? dont la saison se découpe en deux parties. Comme pour tous les sports là-bas, il y a donc d'abord une saison régulière, avec une répartition géographique en deux conférences est-ouest, puis vient le moment des play-offs, pour arriver à une super finale entre le survivant de chaque conférence. C'est pas hyper dur une fois qu'on a saisi le truc, avec tout de m?me une petite subtilité dans le cas qui nous intéresse?: avant les play-offs à proprement parler, il y a en MLS ce qu'on pourrait appeler un tour de barrage opposant le quatrième au cinquième de chaque conférence. Un match ??one shot??, avec l'avantage du terrain pour le quatrième. Donc ensuite le vainqueur affronte le premier de la conférence et le second affronte le troisième, en matchs aller-retour cette fois, avant la finale de conférence et la super finale, appelée ??MLS Cup??. Donc pour ce qui est du tour de barrage à l'est, il va se jouer cette semaine entre les Red Bulls de New York et le tenant du titre, Sporting Kansas City, qui a un peu merdé sa fin de saison régulière. Hasard du calendrier, les deux équipes se sont d'ailleurs affrontées ce week-end et les New-Yorkais, privés d'Henry, absent de dernière minute (problème au talon d'achille a priori), se sont imposés gr?ce à un doublé de Bradley Wright-Philips, ses 26e et 27e buts de la saison (record de Roy Lassiter et Chris Wondolowski égalé). Une victoire qui n'a pas suffi à choper la troisième place du podium à Columbus Crew. Devant, DC United termine la saison en t?te, avec quatre unités d'avance sur New England Revolution. On a donc affaire à un trio de t?te plutôt surprenant par rapport à ce qui était annoncé en début d'année, dans une conférence Est qui aime l'indécision et le suspense. Parmi les équipes éliminées, s'il était acquis depuis pas mal de temps déjà que Montréal avait manqué sa saison (les Québécois terminent derniers des 19 équipes engagées et Marco Di Vaio a disputé le dernier match de sa carrière samedi), on attendait beaucoup mieux du voisin Toronto, qui manque encore une fois les play-offs malgré de gros moyens investis (recrutement de Defoe et Bradley...
  • ...

    Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant