MLS Cup : où sont les stars ?

le
0
MLS Cup : où sont les stars ?
MLS Cup : où sont les stars ?

Le Columbus Crew accueillera ce soir les Portland Timbers dans l'Ohio pour une finale de playoffs inédite. Un match au sommet qui fait pourtant grincer des dents dans les hautes sphères de la Major League Soccer. Comment rendre un tel match attractif si aucune star n'y prend part ?

Ce dimanche soir, lorsque les 22 acteurs de la Audi MLS Cup entreront sur la pelouse, certains des dirigeants de la Major League Soccer pousseront sans doute un discret soupir derrière leur sourire de circonstance. Don Garber sera là, évidemment, et vivra l'événement pleinement. Car s'il n'est sans doute pas satisfait de la tournure qu'ont pris les playoffs cette année, il faut bien se garder de lui enlever son dévouement quasi passionnel à sa Major League Soccer. Le Mapfre Stadium sera plein, et les 22 000 et quelques spectateurs présents donneront de la voix pour encourager leur Crew, cette franchise que personne ne voyait atteindre ce niveau-là de la compétition. La Timbers Army sera là, elle aussi, avec une bûche qui aura fait la route par camion depuis le 3 décembre et une centaine de supporters qui se sont arrachés les places en vente en une poignée de secondes. Pourtant, et c'est déjà presqu'une évidence, cette finale sera peu suivie. Non pas qu'elle ne soit pas intéressante sur le plan sportif. Mais elle ne présente, sur le plan marketing, aucun intérêt. Don Garber le sait, les autres dirigeants également, et c'est bien pour cela qu'ils soupirent.

Pas de stars = ennui ?


Avant toute analyse, il est important de rappeler que l'équipe de Columbus et celle de Portland ont mérité de disputer cette finale. Quand bien même les gens que le système de playoffs rebutent iraient remettre ceci en cause, ils seraient bien embêtés en regardant le classement général de la fin de la saison régulière. Le Columbus Crew et les Portland Timbers ont terminé à égalité à la troisième place. Ce qui embête Don Garber, ce n'est donc pas le niveau de jeu affiché, mais bien les effectifs alignés. Depuis le début de la décennie, le commissaire général n'a cessé de vendre sa MLS comme une ligue où se retrouvent les stars d'Europe et d'ailleurs. Seulement voilà, Columbus et Portland n'en possèdent aucune. Pas de David Villa, Kaká, Sebastian Giovinco, Jozy Altidore, Michael Bradley, pas plus que de Frank Lampard, Steven Gerrard ou d'Andrea Pirlo et de Giovani dos Santos. Forcément, difficile de faire volte-face et d'expliquer ensuite que les véritables stars sont en fait Nat Borchers et Kei Kamara.

Du côté du Columbus Crew, un seul joueur désigné (joueur dont le salaire peut dépasser l'enveloppe salariale prévue par la ligue,…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant