Mladic tente de retarder son transfèrement à La Haye 

le
0
La défense de l'ancien chef militaire des Serbes de Bosnie a interjeté appel lundi contre la décision du tribunal de Belgrade d'extrader son client vers La Haye.

La défense de Ratko Mladic, l'ancien chef militaire des Serbes de Bosnie arrêté le 26 mai en Serbie, a interjeté appel lundi en fin d'après-midi contre la décision du tribunal de Belgrade d'extrader son client vers le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) de La Haye (Pays-Bas).

Les trois juges de la cour d'appel serbe disposent désormais de trois jours pour statuer sur cette requête et notifier leur décision au ministère de la Justice, mais pourraient fort procéder à une décision rapide, pour que l'extradition soit menée au milieu de la semaine. Vendredi 27 mai, le procureur du TPIY, Serge Brammertz, avait estimé se préparer à accueillir Mladic «d'ici six à dix jours».

Nombre imposant de témoignages

Milos Saljic, l'avocat de Mladic, estime que ce dernier se trouve dans un état médical suffisamment grave justifiant de «retarder un peu » le transfèrement de Belgrade vers la prison internationale de Scheveningen, dans les faubourgs de

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant