Mixité sociale : Valls à l'heure des travaux pratiques

le
1
Mixité sociale : Valls à l'heure des travaux pratiques
Mixité sociale : Valls à l'heure des travaux pratiques

Et maintenant ? Deux mois après avoir mis les pieds dans le plat en dénonçant l'existence d'un apartheid territorial, social, ethnique en France, c'est l'heure des mesures concrètes pour Manuel Valls. Cet après-midi, à l'issue d'un comité interministériel pour l'égalité et la citoyenneté, le Premier ministre doit annoncer de nouvelles mesures pour tenter d'en finir avec les ghettos de la République.

Pas moins de quatorze ministres (Najat Vallaud-Belkacem, Emmanuel Macron, Patrick Kanner...) sont présents autour de la table. Une façon de montrer qu'après les attentats de Paris de janvier dernier, la République entend bien ne pas laisser ses ghettos devenir un terrain de recrutement pour islamistes en mal de jihad. L'attente est élevée. François Pupponi, député maire PS de Sarcelles (Val-d'Oise), a passé au Premier ministre un message qui tourne en boucle chez les élus de banlieue : « Après avoir parlé d'apartheid, les Français sont en droit d'attendre des mesures fortes. »

« La politique de l'autruche, c'est terminé », clame Philippe Doucet, l'ex-maire PS d'Argenteuil qui a adressé hier au Premier ministre une lettre ouverte et 24 propositions chocs (lire ci dessous).

Valls est donc attendu au tournant, notamment en matière de « politique de peuplement ». Objectif : mieux répartir la construction de logements sociaux entre villes riches et villes pauvres. Instructions devraient ainsi être données aux préfets d'agir avec plus de fermeté contre les maires défaillants, à savoir ceux qui ne respectent pas le quota minimum de 25 % imposé par la loi Alur aux villes de plus de 3 500 habitants. Mais le gouvernement planche aussi sur une réforme du système des attributions de logements. Les intercommunalités (et plus seulement les maires) pourraient ainsi en avoir la maîtrise.

Par ailleurs, la piste d'une cotation est étudiée : toutes les demandes seraient traitées à partir des mêmes critères : ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8951316 le vendredi 6 mar 2015 à 09:53

    aux urnes ds 2 semaines on va te dire ce qu'on pense de ton repeuplement !