Mitterrand : «Les acteurs de l'Internet doivent financer la création» 

le
0
INTERVIEW - Le ministre de la Culture et de la Communication Frédéric Mitterrand pose les conditions d'un dialogue avec les géants américains de l'Internet réunis à Paris pour le e-G8 Forum la semaine prochaine.

En France, le ministre se réjouit de la mission que François Fillon vient de confier à Michel Boyon, président du CSA, sur l'évolution de la TNT et les chaînes compensatoires. 

LE FIGARO.- Quel message défendrez-vous devant Google et Amazon lors du e-G8 ?

Frédéric MITTERRAND. - Il ne peut pas y avoir de développement numérique équilibré sans régulation des pouvoirs publics. Par exemple, quand je suis arrivé au ministère, nous étions en pleine polémique à la suite des discussions conduites entre Google et la BNF. Nous y avons donné un coup d'arrêt, car il s'agissait de fixer certains principes. La difficulté, c'est que Google est persuadé de son bon droit et avance comme un rouleau compresseur, fort de sa formidable capacité d'innovation. Notre action a cependant été efficace, l'attitude générale de Google ayant beaucoup évolué. Nous négocions et discutons constamment avec les acteurs du numérique, Google, Apple, Amazon. Face au déferlement de no

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant