Mitt Romney s'adjuge d'un souffle les caucus du Maine

le
0
MITT ROMNEY REMPORTE SUR LE FIL LES CAUCUS DU MAINE
MITT ROMNEY REMPORTE SUR LE FIL LES CAUCUS DU MAINE

PORTLAND, Maine (Reuters) - Mitt Romney a remporté samedi de justesse les caucus républicains "non-contraignants" du Maine devant Ron Paul et conforte ainsi ses chances d'être investi par son parti pour affronter Barack Obama.

Après dépouillement de la totalité des suffrages, l'ex-gouverneur du Massachusetts est crédité d'un score de 39% des voix (2.190 votes) contre 36% (1.996 votes) pour le candidat "libertarien".

"Je suis si content de voir que je bénéficie du soutien de tant de personnes dans ce grand Etat", a déclaré Romney dans un communiqué à l'issue de la publication des résultats dans cet Etat du nord-est des Etats-Unis.

Rick Santorum et Newt Gingrich, les deux plus conservateurs des quatre prétendants, obtiennent respectivement 18% et 6% des votes. Ces deux candidats à l'investiture républicaine ont globalement fait l'impasse sur le Maine et préféré se concentrer sur d'autres Etats afin de préparer au mieux le "Super Tuesday" du 6 mars.

La semaine avait mal débuté pour Romney avec une triple défaite mardi lors de la primaire du Missouri et les caucus du Minnesota et du Colorado, trois scrutins remportés par Rick Santorum.

Quelques Etats, dont le Maine, n'organisent pas de primaires mais des caucus, lors desquels les électeurs affiliés participent à des réunions publiques pour désigner le candidat de leur choix, sans passer par un vote au sens classique du terme.

Vingt-et-un délégués sont en jeu dans le Maine, sachant qu'un candidat doit obtenir 1.144 délégués pour pouvoir défier Barack Obama lors de la présidentielle de novembre. Comme il s'agit de caucus non-contraignants ("non-binding" en anglais), les délégués ne sont pas encore officiellement attribués.

SCORE MOINDRE QU'EN 2008

Autre bonne nouvelle cependant pour Romney, il a gagné l'élection factice ("straw poll") organisée à la Conservative political action conference à Washington, gagnant 38% des votes, contre 31% à Nick Santorum.

Jugé plus modéré que ses rivaux, Romney, richissime homme d'affaires, fondateur du fonds d'investissement Bain Capital, tente de convaincre l'électorat conservateur qu'il est bien "l'un des leurs" et a récemment "droitisé" son discours.

Lors des caucus organisés dans le Maine en 2008, il avait obtenu un score beaucoup plus large, avec 52% des votes.

Apparemment préoccupé par ses revers de mardi, Romney s'est rendu spécialement dans l'Etat vendredi pour mobiliser ses troupes et convaincre les électeurs.

Son adversaire Ron Paul, qui avait l'occasion de remporter sa première primaire depuis le début du processus de désignation du candidat républicain, a considéré que l'écart était tellement faible entre lui et Romney que l'on pouvait parler "de match nul".

Le Maine est un Etat traditionnellement défavorable aux Républicains. Depuis 1992, les électeurs ont voté à chaque fois majoritairement pour le camp démocrate à la présidentielle et en 2008, Obama y avait remporté une nette victoire de 18 points.

Le prochain rendez-vous électoral pour les candidats républicains sera le Michigan et l'Arizona le 28 février prochain, ultime échéance avant le "Super Tuesday" du 6 mars.

Ros Krasny, Benjamin Massot pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant