Mitsubishi Motors versera 534 millions d'euros après un scandale

le
0
MITSUBISHI MOTORS VA DÉDOMMAGER SES CLIENTS APRÈS LE SCANDALE SUR LES TESTS DE CARBURANT
MITSUBISHI MOTORS VA DÉDOMMAGER SES CLIENTS APRÈS LE SCANDALE SUR LES TESTS DE CARBURANT

par Maki Shiraki et Naomi Tajitsu

TOKYO (Reuters) - Mitsubishi Motors Corp (MMC) a annoncé qu'il comptait verser 100.000 yens, soit près de 1.000 dollars, à chacun des propriétaires de quatre modèles de mini-véhicules dont les tests d'économie de carburant avaient été falsifiés, dans le cadre d'un dédommagement global d'au moins 600 millions de dollars (534 millions d'euros).

Les analystes tablaient sur un remboursement individuel de 46.000 à 146.000 yens.

Le constructeur japonais a reconnu en avril avoir surévalué les économies de carburant sur quatre modèles, dont deux produits pour Nissan Motor et a dit que, selon ses propres investigations, neuf autres modèles étaient concernés.

Nissan a accepté le mois suivant de prendre une participation de 34% au capital de MMC, prenant de fait le contrôle de son concurrent par le biais d'une opération de 2,2 milliard de dollars (1,9 milliard d'euros).

Le directeur général Osamu Masuko a dit à la presse que ces dédommagements ne devraient pas peser sur les discussions avec Nissan.

Les propriétaires de cinq autres modèles percevront un dédommagement de l'ordre de 30.000 yens, l'écart entre les économies annoncées et les économies réelles étant beaucoup plus faible.

Mitsubishi a précisé qu'il inscrirait une charge de 50 milliards de yens afférente à ce dédommagement durant l'exercice en cours clos le 31 mars prochain, en sus des 15 milliards déjà provisionnés l'exercice précédent.

Un autre constructeur japonais, Suzuki, a reconnu en mai avoir utilisé des méthodes trompeuses de mesure de la consommation de carburant de ses voitures au Japon.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Joanny)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant